Alcatel-Lucent fait la manche auprès de Goldman Sachs

Régulations
Alcatel-Lucent

L’octroi d’un prêt par la banque d’investissement américaine Goldman Sachs permettrait à Alcatel-Lucent de rembourser une partie de sa dette.

Alcatel-Lucent, équipementier réseau en pleine restructuration, aurait engagé des pourparlers avec la banque d’investissement américaine Goldman Sachs afin d’obtenir un prêt et renforcer son bilan, rapporte l’agence Bloomberg.

L’industriel franco-américain offirait en contrepartie de ce prêt, au montant inconnu, certains de ses actifs en garantie, selon des sources proches du dossier citées par Bloomberg.

La rumeur a relancé le cours de l’action du groupe jeudi 22 novembre. L’action Alcatel-Lucent a clôturé en hausse de 0,3 % à 0,93 euro à Paris, après avoir gagné près de 16 % durant la séance.

Alcatel-Lucent à la recherche d’un second souffle

Les résultats décevants d’Alcatel-Lucent ont déjà poussé la direction du groupe à considérer « différentes alternatives » pour rembourser une partie de sa dette (2,2 milliards d’euros d’ici à 2015).

Dans ce contexte, le groupe envisage la cession de brevets – Alcatel-Lucent dispose d’un portefeuille de 29.000 brevets – et la cession d’actifs non stratégiques, tels que les câbles sous-marins et le matériel de téléphonie d’entreprise.

Ces opérations lui rapporteraient moins d’un milliard d’euros.

Quoi qu’il en soit, les discussions relatives à ces cessions potentielles n’en seraient qu’à un stade préliminaire et Alcatel-Lucent n’aurait pas engagé de banque d’investissement pour étudier ce dossier.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire des télécoms

 


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur