Alcatel-Lucent investit dans le wireless fronthaul avec EBlink

CloudMobilité

Alcatel-Lucent investit 3 millions d’euros dans la start-up française EBlink qui a développé une technologie de liaison sans fil pour les architectures de réseaux mobiles.

Alcatel-Lucent vient, dans le cadre de son plan de restructuration Shift, de passer un nouveau partenariat. Certes moins prestigieux que ceux précédents noués avec Qualcomm ou Intel puisqu’il s’agit d’une modeste (médiatiquement parlant) start-up française mais qui pourrait se révéler stratégique. L’équipementier entend investir 3 millions d’euros dans EBlink. La société créée en 2005 par Alain Rolland a développé une technologie radio « wireless fronthaul » considérée comme une véritable innovation dans l’industrie mobile.

Une liaison sans fil en lieu et place de la fibre optique

Le fronthaul assure la liaison du signal entre les têtes radio (antennes) et les stations de base (au sol) elles-mêmes reliées au cœur de réseau de l’opérateur. Une liaison généralement assurée par des câbles de cuivre et, aujourd’hui, en fibre optique. La solution wireless fronthaul d’EBlink vise à remplacer ce lien physique par une liaison radio, sans fil donc. Cette technologie brevetée (baptisée FrontLink) s’appuie sur le protocole CPRI (Common Public Radio Interface) et permet l’interopérabilité avec une grande variété de réseau d’accès radio (RAN), 3G et 4G notamment. Selon EBlink, FrontLink supporte jusqu’à 3 têtes de radio (les antennes) à un débit de 7,2 Gbit/s.

L’offre est en outre compatible avec les sites macro, ainsi que les micro et pico-cellules (small cell) destinées à augmenter la granularité du réseau dans les zones denses. « Les solutions que nous proposons, répondent aux préoccupations esthétiques et environnementales des propriétaires et des autorités publiques, car les sites sans fil s’intègrent à leur milieu de manière plus discrète et moins invasive que les installations traditionnelles filaires », indique, sur son site, EBlink qui compte notamment Orange parmi ses partenaires.

Accélérer le déploiement des réseaux mobiles

En supprimant la nécessité de déployer un lien physique, EBlink entend ainsi accélérer les déploiements des réseaux mobiles pour les opérateurs tout en ouvrant l’accès à de nouvelles configurations réseau et réduire les coûts d’exploitation. De quoi faciliter les extensions des points d’accès nécessaires aux opérateurs mobiles confrontés à la croissance exponentielle de la consommation de leurs réseaux (et élargir potentiellement la base des clients en améliorant la qualité de leur expérience).

Une solution que va proposer Alcatel-Lucent à ses clients opérateurs à l’international pour renforcer son offre dans les architectures Cloud RAN. « Notre partenariat avec EBlink nous permet d’étendre plus avant notre portefeuille complet de produits et solutions, pour répondre à tous les besoins de nos clients en matière de déploiements LTE et de petites cellules », confirme Philippe Keryer, directeur de la Stratégie et de l’Innovation de l’équipementier. C’est aussi, pour l’équipementier, un moyen de mettre la main sur une innovation prometteuse et espérer bénéficier d’un avantage technologique sur la concurrence. A noter que la technologie wireless fronthaul s’inscrit également potentiellement dans le développement de la future 5G.


Lire également
Alcatel-Lucent propose une approche cloud pour les opérations réseaux
Alcatel-Lucent déploie le premier réseau mobile virtualisé au monde


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur