Alcatel – Lucent : les discussions ont bien progressé

Cloud

Les informations communiquées à l’issue de la réunion du conseil d’administration d’Alcatel confirment que le projet est bouclé à 95%

L’annonce d’un retour des discussions entre les deux équipementiers télécoms, le français Alcatel et l’américain Lucent, avait fait son effet sur les marchés boursiers.

Le conseil d’administration d’Alcatel, qui s’est réuni ce jeudi 30 mars, est venu confirmer que les discussions se poursuivent sur la base d’une fusion “au prix du marché“, donc sans prime. Sur la base des cours actuels, les actionnaires de l’équipementier français auraient entre 60% et 65% du nouvel ensemble contre 35% à 40% pour ceux du groupe américain. Le projet de fusion est “bouclé à 95%” et les modalités devraient être annoncées la semaine prochaine, dit-on de sources proches du dossier. Le groupe sera de droit français et basé à Paris. Il devrait y avoir une parité au conseil d’administration avec un nombre important d’administrateurs indépendants américains – selon les mêmes sources. S’agissant de l’équipe de direction, conformément à ce qu’il avait prévu, le p-dg d’Alcatel, Serge Tchuruk, quittera ses fonctions le 1er juin, pour devenir président non exécutif. Patricia Russo, Chief executive officer de Lucent, sera directrice générale d’Alcatel-Lucent. Mike Quigley, numéro deux du groupe français et crédité des derniers succès obtenus aux Etats-Unis, devrait être le numéro deux d’Alcatel-Lucent. Avec un chiffre d’affaires de 21 milliards d’euros, le groupe devancerait le géant Cisco et lui ravirait la première place mondiale. Rien de nouveau donc, hormis qu’Alcatel a indiqué qu’il ne fournira aucun commentaire jusqu’à la fin des négociations, quelle qu’en soit l’issue.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur