Alcatel-Lucent marque des points dans le milieu hospitalier

Réseaux

Dans la santé, Alcatel-Lucent puise une bonne partie de ses références aux Etats-Unis. L’équipementier y signe des partenariats de long terme avec les plus grands hôpitaux

Exemple phare de ce nouveau type de relations : le contrat de 10 ans signé il y a quelques mois avec l’UPMC, University of Pittsburg Medical Center. C’est le premier employeur de Pennsylvanie, de statut privé certes, mais sans but lucratif.

Il est constitué d’une dizaine d’hôpitaux répartis sur 400 sites, sans compter de multiples points de présence à travers le monde. Jusqu’ici, il fonctionnait avec 156 systèmes téléphoniques, 32 plates-formes de messagerie vocale, 26 centres d’appels sans beaucoup de convergence dans les services de communication.

Dans un premier temps, l’équipementier doit en transformer le réseau, et doit créer le socle de “l’hôpital étendu“, qui véhiculera toutes les applications de collaboration et de mobilité, soins à domicile compris.

A ce stade, l’hôpital des enfants a déjà été équipé. Un réseau optique est déployé sur un site et le centre de données a été agrandi de 700 m2. Alcatel-Lucent fournira également un système d’archivage, le PACS (Picture Archiving Communication System) avec authentification unique (de type Single sign-on).

Mais l’hôpital recherchait aussi un partenaire stratégique lui apportant une vision large et de long terme. Avec Alcatel-Lucent, il a donc constitué un joint-venture 50/50, doté de 50 millions de dollars de capital. Celui-ci devra placer le réseau au coeur du parcours de soin, modéliser le partage des informations, valider les futures applications de télésanté, de machine-à-machine et d’étiquetage radio (RFID)…

Du coup, l’équipementier dispose désormais d’une direction de marché vertical Santé de près de 130 personnes. Celle-ci coordonne toutes les ressources de R&D, d’avant-vente et d’intégration que le groupe peut mettre à sa disposition à travers le monde. “Il s’agit pour nous de bien connaître les conditions d’adoption des NTIC en milieu hospitalier, explique Nicole Hill, directrice du marché. Grâce à elles, les personnels devraient pouvoir consacrer bien plus que 18 % de leur temps au soin des patients.

De Chicago, l’Advocate Health Care, au CHU de Strasbourg…

Outre Atlantique, Alcatel-Lucent déploie également une plate-forme collaborative SIP OmniTouch MyTeamWork pour les 15.000 employés de l’Advocate Health Care de Chicago.

En Floride, The Hospice of The Florida Suncoast a besoin d’améliorer la satisfaction non pas seulement des patients, mais également des familles. Là encore, la solution est une plate-forme collaborative en temps réel, fournissant partout un accès au dossier médical des patients.

En France, l’équipementier vient de mettre au point en collaboration avec le Pôle d’Innovation Thérapeutique du CHU de Strasbourg, un stéthoscope électronique, intégrant une connexion Bluetooth. Il permettra pour la première fois, de transférer et de visualiser des enregistrements dans le dossier médical des patients ou une base de données de référence, sans avoir à se reconnecter dans chaque chambre d’hôpital.

A l’hôpital d’Annecy, c’est l’intégralité du réseau qui sera modernisé, avec notamment une distribution des médicaments par filo-guidage…

Le secteur de la santé, résume Nicole Hill, est l’un de nos sept marchés prioritaires. Nous y apportons trois expertises : le haut débit, la mobilité (en voix sur WiFi ou GSM-WiFi) et le collaboratif. Mais notre grande force, ce sont nos systèmes de communications hydrides “IP-TDM“. Il permettent de gérer à grande échelle une transition douce vers le tout-IP convergé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur