Alcatel Lucent paie cher le recul du CDMA aux US

Réseaux

La principale raison des énormes pertes comptabilisées en 2007 ? La dépréciation des actifs mobiles de Lucent aux Etats-Unis. Pourtant…

Retour sur l’analyse des chiffres publiés ce vendredi 8 février (cf. notre article). Il ne suffisait pas que le chiffre d’affaires 2007 soit en recul (-2,5% à 17,8 milliards). Sur le seul 4è trimestre fiscal 2007, le géant des équipements télécoms a été contraint de déprécier à hauteur de 2,5 milliards d’euros ses activités mobiles aux Etats-Unis. C’était pourtant l’un des atours de la mariée…

A mettre en cause: la nouvelle technologie CDMA, qui aurait dû avoir un effet de levier au même titre que la 3G/UMTS pour le GSM en Europe. En fait, c’est le contraire qui se passe. Les opérateurs américains, dans le contexte de la crise actuelle des ‘subprimes’, rechignent à investir dans la modernisation de leur infrastructure réseau pour mobiles.

En outre, un grand nombre d’opérateur télécoms américains ont opté pour une solution alternative moins onéreuse.

En outre, ces jours derniers, Cisco comme Ericsson, ont fait savoir qu’ils s’attendaient à un tassement des commandes aux Etats-Unis.

L’une des consolations perçues ce 10 février aura été le fait que le coût de la nouvelle vague de restructuration en cours coûterait moins cher que prévu mais tout de même près de 1,8 milliards d’euros à étaler sur les deux prochains exercices, 900 milliards d’euros en 2008 et idem en 2009.

Cette précision a été apportée ce 8 février par Hubert de Pesquidoux, nommé tout récemment directeur financier et administratif du groupe.

Autre explication issue des commentaires: la pression concurrentielle des équipementiers choinois -les Huawei et autres ZTE.

Or, pas possible de compter sur une compensation sur le marché européen. De ce côté-ci de l’Atlantique, on le savait déjà, les dépenses de opérateurs sont étales.

L’action Alcatel Lucent s’est néanmoins légèrement redressée ce vendredi 8 février , à la Bourse de Paris: elle a gagné 0,24% à 4,14 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur