Alcatel-Lucent : Pat Russo sur la sellette? Nouveaux licenciements en vue

Cloud

La p-dg de l’équipementier des télécoms est sommée par son conseil
d’administration de rédiger un plan d’urgence pour redresser les comptes du
groupe

Le conseil d’administration d’Alcatel-Lucent, tout comme les actionnaires du groupe et les opérateurs boursiers, n’ont toujours pas digéré le troisième avertissement financier lancé par l’équipementier depuis le début de l’année.

Le 13 septembre dernier, Alcatel-Lucent a lancé un nouvel avertissement sur son résultat (profit warning), le troisième, pour l’année 2007. La prévision de croissance du groupe, précédemment estimée à 5% à taux de change constant, a été ramenée à l’équilibre, voire très légèrement positive.

C’est au tour du conseil d’administration du groupe de lancer un avertissement? à sa présidente. Lors d’une réunion extraordinaire, il vient en effet de sommer Patricia Russo de rédiger un ‘plan d’urgence’ pour redresser les comptes. Pour le 30 octobre, date programmée de la prochaine réunion du conseil, à la veille de la publication des résultats trimestriels du groupe.

Il faut donc s’attendre à ce qu’Alcatel-Lucent donne un nouveau coup de vis, avec probablement de nouvelles suppressions de postes après les 12.500 suppressions déjà annoncés en février dernier, dont environ 1.500 en France, pour une économie de 1,7 milliards sur trois ans.

Les difficultés du groupe s’accumulent aux Etats-Unis ? où Lucent est le leader, mais sur une technologie CDMA en déclin ? auprès d’opérateurs mobiles. Ces derniers réduisent leurs investissements. Autant d’excuses pour justifier la délicate situation financière actuelle.

Mais pour beaucoup d’observateurs, ce sont surtout les conditions de la fusion des deux géants français et américains qui sont en cause. “Nous avons sous-estimé les problèmes d’intégration liés à la fusion (…) il s’agit maintenant de resserrer les boulons“, a déclaré un administrateur du groupe au quotidien Les Echos.

Pour autant, ces mêmes observateurs ne remettent pas en question la pertinence de la fusion?

De nouvelles mesures visant à diminuer les effectifs seront sans doute bien accueillies par les marchés, mais risquent d’entrainer à nouveau le groupe dans une tempête sociale, voire politique, particulièrement en France.

C’est pourquoi il apparait de plus en plus que le conseil d’administration d’Alcatel-Lucent pourrait bien faire sauter un fusible, Patricia Russo. Cette dernière paraît désormais sur la sellette !

D’ailleurs, son ‘départ’ pourrait bien suffire à satisfaire un temps les marchés et à redresser le titre, à défaut des comptes du groupe.

Dans ce contexte et en cas de démission de Pat Russo, certains estiment que Serge Tchuruk, président d’Alcatel jusqu’à la fusion avec Lucent, pourrait revenir sur la scène tel un sauveur.

Ce retour pourrait permettre de faire passer la pilule d’un nouveau plan de rigueur…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur