Alcatel-Lucent veut réduire sa dette et affûter sa stratégie

Régulations

Afin de mieux gérer sa dette, l’équipementier franco-américain Alcatel-Lucent lance une offre de rachat en numéraire d’une partie de ses dettes obligataires.

Après avoir publié une dette nette de 358 millions d’euros au 31 mars 2013, Alcatel-Lucent a indiqué cette semaine procéder à une offre de rachat sur trois catégories d’obligations arrivant à échéance dans les prochaines années. Sont concernées :

  • les obligations d’un encours total de 462 millions d’euros au coupon de 6,375% et arrivant à échéance en 2014 ;
  • les obligations convertibles et/ou échangeables en actions Alcatel-Lucent d’un encours d’un milliard d’euros au coupon de 5% et à échéance du 1er janvier 2015 ;
  • les obligations de premier rang d’un encours de 500 millions d’euros au coupon de 8,50% et à échéance 2016.

Une gestion active de la dette

« L’objectif des offres est de gérer activement les échéances futures de la dette de la société », a indiqué Alcatel-Lucent par voie de communiqué mardi 30 avril. Les obligations rachetées dans ce cadre seront annulées et ne feront pas l’objet d’une nouvelle émission ou cession.

Cette initiative fait suite à la présentation la semaine dernière de résultats trimestriels plombés par le recul des investissements des opérateurs et à l’annonce de la révision des activités de l’enteprise désormais dirigée par Michel Combes.

Alcatel-Lucent précisera cet été ses ambitions

Alcatel-Lucent a dévoilé le 26 juillet 2012 un plan appelé Programme Performance, qui se traduira par la suppression de plus de 5000 postes, dont 934 au sein d’Alcatel-Lucent France (ALF), d’ici la fin 2013.

L’objectif affiché par l’équipementier consiste à réduire ses coûts de 1,25 milliard d’euros à travers le recentrage de ses activités sur des marchés rentables.

D’après les conclusions du cabinet d’expertise Syndex rendues publiques la semaine passée par le syndicat CFE-CGC d’ALF, le plan « Performance » serait « injuste, irrationnel et inadapté ». Axé sur la réduction des coûts et d’effectifs, il ferait l’impasse sur « la recherche de solutions pour gagner des parts de marchés ».

Alcatel-Lucent présentera ses décisions stratégiques pour les années à venir « au début de l’été ».


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire des télécoms


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur