Alcatel-Lucent relie les îles Tonga à Internet en haut débit

FibreRéseaux
Alcatel-lucent pose un câble sous-marin reliant Tonga aux îles Fidji.

Alcatel-Lucent remporte le marché d’un câble optique sous-marin reliant Tonga aux îles Fidji devant Huawei et NEC, notamment.

Nouveau succès pour l’activité réseau d’Alcatel-Lucent. L’équipementier annonce avoir remporté le marché lancé par Tonga Cable pour construire un câble sous-marin reliant le Royaume de Tonga aux îles Fidji voisines. Des ilots perdus dans l’Océan Pacific Sud au large de la Nouvelle-Calédonie.

Les 837 kilomètres du nouveau câble seront connectés au Southern Cross Cable, le principal lien de télécommunication qui relie l’Australie aux États-Unis. Il apportera le haut débit aux 100 000 habitants des îles Tonga, ainsi qu’aux touristes en mal d’exotisme, qui pourront enfin visionner des vidéos en streaming dans de bonnes conditions.

19 millions de dollars

L’infrastructure prochainement déployée par le câblier « Ile de Ré » d’Alcatel-Lucent, s’appuie sur l’offre de câble optique OALC-5, des répétiteurs et le système de contrôle terminal 1620 Light Manager. Lequel supporte les liaisons en 10G, 40G et 100G. Ceci ouvre la porte aux évolutions futures du réseau.

Alcatel-Lucent a remporté l’appel d’offres devant ses concurrents Huawei, NEC, et TE Subcom pour un montant de 18,9 millions de dollars, précise Challenges.fr. Récemment, l’équipementier franco-américain a également obtenu la confiance de Digicel pour construire les 200 km du câble Fibralink qui relieront Haïti à ses îles voisines et aux États-Unis.

Crédit photo © Nasko – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur