Alcatel-Lucent reste confiant

Cloud

Malgré un premier trimestre difficile, l’équipementier se veut rassurant sur
la suite des événements

Le groupe franco-américain vient de publier officiellement ses résultats du premier trimestre. Pas de surprise : l’équipementier avait fin avril fait état de résultats préliminaires.

Alcatel-Lucent a donc confirmé que les trois premiers mois de l’année ont été médiocres. Le bénéfice net recule de 35% à 199 millions d’euros contre 306 millions un an plus tôt.

Sa perte d’exploitation ressort à 244 millions d’euros à comparer à un bénéfice de 246 millions au premier trimestre 2006, dont plus de la moitié sont liés à des coûts de restructuration.

Le chiffre d’affaires a reculé de 12,4% à 3.882 millions d’euros, notamment sous le coup d’une baisse de 17% en Amérique du Nord qui représente plus d’un tiers du total.

Pour autant, Alcatel-Lucent a une nouvelle fois réaffirmé sa confiance pour les trimestres à venir. Le groupe mise sur son plan d’économies qui doit permettre d’économiser 1,7 milliard d’euros avant impôts d’ici 2009, dont au moins 600 millions d’euros en 2007. 12.500 postes seront supprimés sur trois ans.

L’équipementier estime par ailleurs qu’il atteindra une croissance séquentielle de 10% de son chiffre d’affaires au deuxième trimestre.

« Pour l’année 2007, nous prévoyons une croissance des revenus égale à celle du marché des opérateurs, estimée autour de 5%, à taux de change euro/dollar constant », poursuit Alcatel-Lucent.

Au-delà, la visibilité n’est pas claire, a expliqué Patricia Russo, directrice générale du groupe, lors d’une conférence téléphonique.

« Cela dépendra de la rapidité avec laquelle les investissements dans les technologies de prochaine génération s’accélèreront », a-t-elle précisé, mentionnant la montée de puissance des contenus vidéos dans les applications proposées.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur