Thalès enrôle la division cybersécurité d’Alcatel-Lucent

LogicielsSécurité
Alcatel-Lucent logo

Alcatel-Lucent annonce céder ses activités Cybersécurité et Sécurité des communications à Thales. Et profiter, en retour, des développements qu’y apportera l’industriel.

Alcatel-Lucent poursuit le développement de ses partenariats industriels initiés dans le cadre du plan Shift de remise à flot de l’entreprise. Après Qualcomm en juillet 2013 et Intel en février dernier, l’équipementier se tourne aujourd’hui vers Thales. Le groupe d’électronique va acquérir les activités Services de Cybersécurité et Sécurité des Communications d’Alcatel-Lucent.

Cette initiative permettra au géant spécialisé dans le secteur de la défense (notamment) de proposer des solutions de sécurisation des réseaux de communication de bout en bout. Des solutions dont pourra, en retour, disposer Alcatel-Lucent pour ses propres clients. Et bénéficier ainsi de l’expertise de Thales en matière de cybersécurité.

90 salariés concernés

Une division que Thales entend renforcer et développer. En février dernier, le groupe se réorganisait déjà en conséquence en fusionnant ses divisions cybersécurité (tests d’intrusion, audit, 2 centres de surveillance…) et systèmes d’information critiques. Cette nouvelle business line Systèmes d’information critique et Cybersécurité est dirigée par Laurent Maury depuis mars dernier. Elle réunit 5000 personnes (sur les 65 000 que compte l’entreprise dans les 56 pays où elle opère) et va donc se voir renforcer par l’arrivée des équipes d’Alcatel-Lucent.

Autour de 90 salariés sont concernés par le mouvement qui touche les sites de Villarceaux (région parisienne), Toulouse et Orvault (Nantes) : un peu plus de 70 personnes sur la partie cybersécurité et 20 sur la division Sécurité des communications. Alors que les fermetures des deux sites régionaux sont programmées dans les prochains mois, « l’ensemble des salariés [concernés ou non par le rachat de Thales] resteront dans leur bassin local », assure-t-on du côté d’Alcatel-Lucent.

L’opération doit encore passer par la consultation des instances représentatives du personnel, laquelle devrait se dérouler durant l’été. Le transfert effectif étant attendu pour le courant du troisième trimestre. Le montant de l’opération n’a pas été communiqué.


Lire également
Alcatel-Lucent poursuit la réduction de ses pertes au début 2014
Vente d’Alcatel-Lucent Entreprise : « Aucune visibilité sur les intentions de Huaxin »
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous Alcatel-Lucent ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur