Alcatel met fin au cycle de pertes

Cloud

Après 11 trimestres dans le rouge, l’équipementier français renoue avec la croissance

Champagne chez Alcatel. Le géant français des télécoms affiche pour le deuxième trimestre 2004, après près de trois ans de pertes, un résultat positif. A l’image de ses concurrents comme Lucent, Alcatel renoue enfin avec la croissance. Une croissance qu’il prévoit ferme tout au long de l’année. Le fabricant de matériel de télécommunications a réalisé un bénéfice net de 23 millions d’euros contre une perte de 675 millions et un résultat net avant amortissement de survaleurs de 147 millions contre une perte de 578 millions. Le résultat d’exploitation a atteint 190 millions contre 12 millions un an plus tôt pour un chiffre d’affaires de 3 milliards contre 2,9 milliards, les comparatifs 2003 ayant été retraités pour tenir compte de la sortie de l’activité fibre optique après la récente création d’une entreprise commune avec Draka. “Les tendances actuelles confirment clairement notre potentiel de croissance pour l’année”, explique le P-DG du groupe, Serge Tchuruk, dans un communiqué en soulignant que le chiffre d’affaires trimestriel est en croissance de plus de 7% à taux de change euro/dollar constant. Il ajoute que cela se traduit dans les prises de commandes, “annonçant une accélération de la croissance au second semestre”. Il insiste sur la “bonne performance continue” des infrastructures mobiles et sur la “dynamique” du segment “communications privées” (satellites, entreprises, transports). Alcatel fait surtout état d’un “redressement spectaculaire” dans les communications fixes grâce notamment aux solutions d’accès. Le chiffre d’affaires du segment “mobiles” progresse légèrement à 842 millions contre 834 millions. Grâce à la bonne tenue des équipements de réseaux, le segment affiche un résultat opérationnel en hausse à 48 millions (contre 10 millions) en dépit de la consolidation des terminaux, qui ont fait l’objet d’un accord de cession avec TCL récemment. Les revenus du segment “communications fixes” ont été stables à 1,3 milliard d’euros avec une marge à deux chiffres, le résultat opérationnel s’élevant à 136 millions contre 7 millions. Mais c’est surtout dans le marché du DSL qu’Alcatel affiche la croissance la plus élevée. L’entreprise a livré 4,8 millions de lignes d’internet à haut débit DSL (+50%). Il a en outre signé avec dix nouveaux clients pour des routeurs intelligents IP périphériques. Il ajoute que les réseaux optiques renouent avec la profitabilité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur