Alcatel veut tenir un rôle central dans le ‘tout IP’

Réseaux

L’équipementier souhaite accélérer le déploiement des services de télécommunications de demain et faciliter la migration des opérateurs

Convergence, triple play, ou tout IP, sont des expressions qui reviennent de plus en plus souvent dans les colonnes de la presse spécialisée. En réalité, elles ont toutes une ambition commune, délivrer à l’utilisateur des services simples, personnalisables, et innovants, même si les nouveaux usages sont encore à découvrir.

Patrick Giry-Deloison, Directeur marketing et communication des activités Communications Fixes d’Alcatel explique : “L’IP va devenir essentiel dès que les nouveaux usages vont émerger, cette transformation vers l’utilisation du Protocole Internet va se faire progressivement, d’autant que l’économie d’échelle ne se fait qu’à partir d’un certain nombre d’utilisateurs.”

La migration vers des réseaux tout IP va se faire progressivement et le processus risque de durer plusieurs années. Alcatel pense que pour y parvenir, il faut réaliser trois transformations simultanées.

Les opérateurs doivent changer les services qu’ils proposent, mettre à jour leur réseau et réfléchir à de nouveaux modèles économiques pour rentabiliser ces nouveaux services. Pour illustrer ce dernier changement, il suffit d’imaginer que par exemple en matière de télévision sur IP, l’utilisateur peut choisir de supprimer les publicités, le modèle économique traditionnel n’est donc plus valable.

La demande des utilisateurs en matière de services personnalisables est très forte. Ces derniers veulent de la téléphonie sur IP, espèrent un jour utiliser un seul combiné pour les appels fixes ou mobiles, et également utiliser la technologique dite de “Phone to TV” qui comme son nom l’indique permet de téléphoner à partir de sa télévision.

Citons le cas de l’opérateur britannique BT qui a lancé en partenariat avec Yahoo le projet BT Communicator dont Alcatel est à la fois l’équipementier en ce qui concerne les applications et le déploiement des infrastructures du réseau. L’idée de BT est de permettre à ses clients d’être constamment connectés.

Ce service permet en effet de coupler l’offre haut débit du FAI avec la VoIP et le service de messagerie instantanée de Yahoo. À l’heure actuelle, il s’agit du plus important service commercial basé sur le protocole SIP (Session Initiation Protocol) dans le monde.

Rappelons que le protocole normalisé SIP, est reconnu comme le standard ouvert de la voix sur IP, pour la plupart des analystes ce dernier devrait devenir le standard des télécommunications multimédia.

Selon l’équipementier, la transformation vers les réseaux IP est inévitable, car elle est économique, d’une architecture simple et offre des services innovants.

Concernant l’écosystème réseau à mettre en place, Alcatel mise sur le GPON, pour Gigabit Passive Optical Network, une architecture de réseau passif optique dont le débit peut être symétrique allant jusqu’à 2,5 Gbps (débit théorique). Ou en asymétrique avec un canal remontant (maison vers central) minimum de 155 Mbps (source wikipédia). Le GPON trouve son intérêt dès que la diffusion est à la demande telle que pour la vidéo (VoD) sur IP (IPTV). Il permet également la simultanéité des usages au sein d’un même foyer. Cette technologie a été choisie par France Télécom pour son futur réseau en fibre optique.

Pour que ses clients puissent tester l’architecture choisie, Alcatel vient de lancer l’IP transformation Center situé à Anvers. Ce centre de 1500 m² de plates-formes permet de tester prés de 50 technologies et compte 70 ingénieurs experts. Désormais Alcatel revendique trois centres d’essai, un en Europe un aux US et un dans la région Asie-Pacifique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur