Aleos à l’eau, ou les douleureux aleas de Linux Mainframe

Régulations

L’éditeur-intégrateur Aleos a dessalé, définitivement. Après dépôt de bilan en juin, c’est la liquidation. Le mainframe acheté (à prix d’or?) à IBM se retrouve en vente aux enchères semaine prochaine sur… eBay

L’issue était fatale, explique Mathieu Chambon-Cartier, amer. Acculée au dépôt de bilan en juin dernier, la start-up des développements de Linux sur grand système doit tout liquider, à commencer par son gros joujou, son ‘mainframe’ IBM, qui nous a été présenté, avec force médiatisation, comme le premier mainframe Linux (Linux mainframe, ayant d’ailleurs fait l’objet d’un dépôt de marque!). La liquidation judiciaire est lancée: ”

Linux Mainframe (*) est mort!” lance un rien dépité le patron de la jeune société qui aura tenu 2 ans à peine. “La première expérience française de Linux sur Mainframe est arrêtée. Aleos a cessé son activité fin juin faute de clients et à cause du non-respect des engagements de son partenaire principal[IBM France, NDLR]. Aujourd’hui, malgré les avantages de Linux, le marché français n’a pas encore passé le cap des essais de laboratoire. Trop de craintes résident encore dans l’esprit des DSI“, explique M. Chambon-Cartier dans un communiqué laconique et amer. Et symbole peu rassurant, “le premier linux sur mainframe sera mis aux enchères sur eBay.fr à partir du lundi 20 Septembre 2004. (*) Linux Mainframe est une marque de la société Aleos. Linux est une marque de Linus Torvald ( A suivre: la réaction d’IBM France, qui organise ses journées Linux prochainement)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur