Algiz XRW : l’informatique durcie dans un netbook

Poste de travail
algiz-xrw-informatique-durcie-netbook

Depuis son arrivée, en 2010, au catalogue du Suédois Handheld Group, le netbook durci Algiz XRW a bien évolué. Tour d’horizon de la cuvée 2013.

Sous l’impulsion du Suédois Handheld Group, l’informatique durcie s’incarne sous la forme d’un netbook : l’Algiz XRW.

Depuis sa première version lancée à l’automne 2010, le produit a bien évolué, mais la promesse demeure : reproduire, sur un poste de travail nomade, l’agrément d’un PC de bureau, en termes de puissance, mais aussi de sécurité et d’évolutivité.

Dans sa dernière révision, l’Algiz XRW conserve une silhouette mastoc (d’où l’acronyme XRW, utilisé pour “eXtreme Road Warrior”) et adopte la technologie tactile, avec en prime un nouveau processeur, davantage de mémoire vive et de stockage, ainsi qu’un focus sur la connectivité mobile.

Avec un écran de 10,1 pouces (1366 x 768 points) et 1,5 kg au compteur, la fiche technique laisse penser à un netbook conventionnel. Mais l’épaisseur de la machine (4 cm en son point le plus fin) trahit un châssis renforcé, certifié en l’occurrence MIL-STD-810G, pour sa résistance aux chutes, aux chocs thermiques, aux projections d’eau et à la poussière.

Tous les ports (2 USB 2.0, une interface RS232, un connecteur VGA, de l’audio en E/S, l’Ethernet Gigabit) sont recouverts par des languettes de caoutchouc ; un matériau que l’on retrouve aux quatre coins de l’écran, jusqu’au niveau des charnières, elles aussi renforcées.

Bicœur inside

algiz-xrw-informatique-durcie-netbookLe modèle jusqu’alors affiché au catalogue embarquait un processeur Intel Atom N550. L’année 2013 s’ouvre sous la bannière du bicœur, avec un autre Atom : le N2600, cadencé à 1,6 GHz. En outre, la quantité de mémoire vive double (de 2 à 4 Go), tout comme la capacité de stockage (désormais 128 Go sur SSD mSATA).

Trait typique des PC durcis, une technologie qui rehausse à 600 cd/m² le taux de luminosité de la dalle tactile, pour en améliorer la lisibilité en extérieur.

Dans cette même logique d’utilisation “sur le terrain” (logistique, transports, bâtiment, recherche…), Handheld Group implémente une puce GPS. Autres plus-values, un module de plate-forme sécurisée (TPM) destiné à protéger des informations sensibles et un clavier rétroéclairé par deux diodes situées en dessous de l’écran.

Évolutivité, sélectivité

Livré avec Windows 7 Ultimate, l’Algiz XRW peut s’accommoder de Windows 8. Son évolutivité dépasse le simple cadre logiciel, avec un catalogue d’options qui inclut une station d’accueil pour véhicules, un dock USB, un chargeur allume-cigare, une batterie de rechange (57,7 Wh pour 8 heures d’autonomie)… et la technologie répondant au nom de Gobi 3000. Couplée à un modem 3G optionnel, elle en affine la sélectivité et la prise en charge des fréquences réseau (quadribande 850/900/1800/1900 MHz, HSPA+ à 2,1 GHz, etc.)

Passé la 3G UMTS, le Wifi 802.11n s’associe au Bluetooth 2.0+EDR, livré de série pour un prix d’appel qui reste inchangé d’une génération à l’autre : 2399 euros HT. À noter que la gamme Algiz comprend aussi des tablettes durcies (7/10 pouces) sous Windows 7 et des PDA Nautiz sous Windows Mobile/CE.

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : connaissez-vous le monde des stations de travail ?

Crédit photos : The Handheld Group


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur