Pour gérer vos consentements :

Alibaba investit 1 milliard $ pour la mondialisation de son Cloud

Un milliard de dollars. C’est le montant de l’enveloppe débloquée par Alibaba pour développer la présence de sa branche Cloud Aliyun à l’international.Cette expansion s’est déjà traduite, en début d’année, par l’ouverture d’un data center dans la Silicon Valley, en complément aux cinq installations opérationnelles en Chine et à Hong Kong.

Après bientôt 6 ans d’une activité initialement orientée sur la création d’un OS mobile qui n’a pas véritablement pris racine malgré des investissements stratégiques (dont une prise de participation minoritaire au capital du fabricant de smartphones Meizu), Aliyun revendique la première place sur le marché chinois, avec un portefeuille global d’environ un million et demi de clients pour ses offres cloud.

Ces dernières ne pèsent pas encore très lourd dans les revenus d’Alibaba* : 63 millions de dollars au 1er trimestre 2015, soit environ 2 % d’un CA de 2,8 milliards porté par le commerce électronique. Mais elles affichent une croissance de 82 % sur un an, contre 45 % pour l’ensemble du groupe.

Une expansion américaine, mais aussi en Europe

Le data center implanté sur la Côte ouest des États-Unis est destiné en priorité aux entreprises chinoises basées dans la région. Il s’ouvrira progressivement à d’autres clients d’ici à la fin de l’année. Cette même logique devrait prévaloir pour l’extension au Moyen-Orient, à Singapour, au Japon et en Europe, souligne ITespresso.

Alibaba cherchera aussi à consolider son écosystème fait d’alliances autour des solutions d’entreprise, notamment dans le Big data. C’est dans cet esprit que s’inscrit l’accord de collaboration signé avec Yonyou, qui se présente comme le premier éditeur de logiciels en Chine.

Il faudra également surveiller l’évolution du Marketplace Alliance Program. Lancée en juin, cette initiative couvre l’Amérique du Nord, l’Asie, l’Europe et le Moyen-Orient. Elle consiste, pour Alibaba, à ouvrir ses services cloud à un réseau de partenaires afin de mieux localiser ses offres et répondre aux particularités des marchés sans avoir à monter systématiquement ses propres infrastructures.

Intel est dans la boucle, au même titre que le Français Linkbynet (hébergement, services cloud), le groupe télécoms SingTel ou encore diverses holdings comme PCCW (Hong Kong) et Meraas (Dubaï).

* À titre comparatif, Amazon a dégagé 1,82 milliard de dollars au 2e trimestre 2015 avec ses services cloud BtoB (division AWS). Microsoft en est à 5,5 milliards de dollars sur toute l’année 2014.

A lire aussi :

Cloud : Alibaba défie AWS, Google et Microsoft aux Etats-Unis

crédit Photo © romrf-Shutterstock

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 jour ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 jour ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

1 jour ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

1 jour ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

2 jours ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago