Alice ne veut pas de Free

Cloud

Le comité d’entreprise de la filiale du groupe Telecom Italia rend un avis défavorable sur les velléités de rachat par le groupe Iliad (Free). Suffisant pour empêcher un plan social ?

Première dispute entre les (presque) jeunes mariés Alice et Free. La concentration du secteur fait naître quelques crispations du côté de la grande blonde. La filiale du groupe italien Telecom Italia ne semble pas être pressée d’être rachetée.

Il faut dire que Free a déjà annoncé la couleur. Le rachat (pas encore bouclé mais bien avancé) provoquera un plan social de taille. 25% des effectifs du FAI devraient ainsi être supprimés, soit 320 à 340 postes. Free explique cette décision par “les importantes difficultés financières structurelles” d’Alice et la nécessité de réduire les coûts.

Iliad pourrait donc attendre encore avant d’intégrer les 900.000 abonnés d’Alice et devenir ainsi le n°2 français des FAI. D’autant que d’après le quotidien Les Echos, bien que son avis ne soit que consultatif, le comité d’entreprise du groupe italien a rendu un avis défavorable quant au rachat.

On est alors en droit de se demander comment vont se dérouler les prochaines semaines entre les deux acteurs. Des grèves pourraient s’annoncer, l’hypothèse d’une intervention du gouvernement Berlusconi n’est pas non plus à exclure s’il souhaite défendre les industries nationales.

Autant de préoccupations qui pourraient ralentir Free dans ses ambitieux objectifs, notamment du côté de la fibre optique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur