Allemagne : la police frappe un gros coup contre les serveurs warez

Régulations

La police allemande a saisi 6 tera octets de données warez illégalement accessibles en ligne via 5 serveurs pour 1.200 abonnés payants

1.200 abonnés payants versaient mensuellement de 30 à 120 euros pour accéder à des données et fichiers ?jeux ou films ? en totale illégalité.

La police allemande a frappé un gros coup en saisissant dans le nord de la Bavière cinq serveurs warez (téléchargement underground) qui distribuaient illégalement ces fichiers via des services appelés Temptation ou Paradise Island. C’est le plus gros coup réalisé par la police allemande depuis la fermeture du site Ftpwelt.com, animé par deux frères et? un homme de loi. La police a collaboré avec une organisation anti piratage, GVU, qui espionnait les serveurs depuis plus d’un an. Durant cette période, on estime à 130 To le volume de données illégalement échangées. Selon GVU, les serveurs démantelés appartiendraient à un réseau européen d’une cinquantaine de groupes, réunissant environ 300 personnes rien qu’en Allemagne, organisés pour pirater et distribuer illégalement les films et jeux les plus récents. Quant aux ‘clients’ des serveurs warez, la police allemande n’a donné aucune indication sur les suites qui seront données. Lors de l’affaire Ftpwelt.com, 15.000 utilisateurs ont été poursuivis pour infraction aux règles de copyright et achat de contenu illégal sur Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur