Alliance asiatique sur l’Open Source… et contre Microsoft

Régulations

Le projet Open Source NE réunit la Chine, le Japon et la Corée. Une alliance autour de Linux qui a tout l’air de vouloir contrer Microsoft

La

Japan Information Technology Services Industriy Association (JISA) et la Chinese Sofware Industry Association (CSIA), sur l’instigation de la Federation of Korean Information Industries (FKII), mettent leurs ressources en commun afin de développer des applications Open Source. L’alliance s’est fixé pour objectif de promouvoir Linux auprès des gouvernements et des entreprises. Le développement des applications Open Source vise directement Microsoft, et représente un nouveau front dans la recherche de sources alternatives aux offres jugées monopolistiques du premier éditeur mondial. Le projet est à prendre très au sérieux : les gouvernements chinois et coréen y participent financièrement. Quant au puissant ministère japonais de l’économie, du commerce et de l’industrie, il contribue financièrement au financement du symposium international de Phuket, en Thaïlande, qui réunira prochainement les développeurs asiatiques qui participeront au projet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur