Allied Telesis fête ses 25 ans et défie Cisco sur le cloud

Cloud
Allied Telesis Virtual Core Fabric logo

Le japonais Allied Telesis, concepteur et fabricant de commutateurs réseau, fête son 25e anniversaire et annonce un châssis prêt pour le cloud.

Un quart de siècle déjà ! Allied Telesis est l’un des rares fabricants mondiaux de commutateurs réseau Ethernet/IP qui ne soit pas américain et qui soit resté indépendant – son capital étant toujours détenu par ses fondateurs. Cette longévité et cette marque d’indépendance ont dû figurer parmi les critères de grands comptes français qui demeurent fidèles à ce constructeur outsider (comme, par exemple, le ministère de l’Agriculture, le Crédit Foncier, la Gendarmerie nationale, la Poste…).

Cet industriel de la commutation de réseaux informatiques est effectivement né au Japon en 1987, comme spécialiste d’émetteurs-récepteurs multipoint. Il s’est progressivement affirmé sur les réseaux Ethernet face aux géants du secteur – Cisco, 3Com (repris par HP) ou Foundry (devenu Brocade) en développant ses propres ‘hubs’ et commutateurs. Avec une maîtrise des technologies utilisées, brevets à l’appui, et le développement de ses propres circuits ‘ASIC’, Alllied Telesis a mis au point des châssis multi-gigabits de niveau 3 (avec fonction de routage et aptitude à constituer des réseaux virtuels) : son modèle x908, capable de supporter jusqu’à 2000 utilisateurs, avait constitué une étape clé lors de son introduction en 2007.

Le SwitchBlade x8112 : 60 ports de 10 gigabits en central

Pour ses 25 ans, Allied Telesis introduit un commutateur de niveau 3 de très haut de gamme : le SwithBLade x8112. Prenant le relais du x908 (de niveau 3) et du x3112 (commutation de niveau 2 seulement), ce switch vient couronner l’offre du constructeur puisqu’il se positionne au cœur du réseau, avec la capacité de supporter plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs. C’est un châssis très compact, de format 7 U, qui peut abriter jusqu’à 60 ports 10 gigabit-Ethernet !

En configuration complète, la consommation électrique reste inférieure à 1,2 kW (contre 2,4 à 3 kW, voire 6 kW sur des produits concurrents).

Outre une technologie de dernière génération, non bloquante, ce châssis présente l’avantage de s’insérer dans un réseau en anneau (ring), ou, mieux, dans une infrastructure cloud, dès lors qu’il est couplé à au moins un second châssis, identique. Cet anneau peut s’étendre sur une distance allant jusqu’40 voire 80 km, comme s’il s’agissait d’un réseau de campus. En clair, c’est la possibilité de « créer une infrastructure robuste pour permettre le ‘disaster recovery’  (NDLR, ou continuité de service) et, donc, une infrastructure cloud redondante ».

Allied Telesis Virtual Core Fabric concept
Allied Telesis Virtual Core Fabric concept

L’ensemble se gère comme s’il s’agissait d’une entité unique. L’administration du dispositif est dotée de fonctionnalités innovantes comme le pré-provisioning, la préconfiguration. En cas de mise à jour ou de modification des configurations, il n’est pas nécessaire de ‘rebooter’ le système.

Autre point fort, chaque port bénéficie d’un dispostif d’isolation ou ‘loop protection’ (anti-boucle). Tout ceci contribue à diminuer de près de moitié les coûts de maintenance. Le protocole de routage est du type VRF (Virtual routing & forwarding, un sous-ensemble de MPLS, qui a l’avantage d’éviter des surcharges dans le process de commutation).

Idéal pour migrer… depuis une solution Cisco

Jun Kohara, Allied Telesis, VP global marketing
Jun Kohara, Allied Telesis, VP global marketing

Ce SwitchBlade x8112 se positionne dans la classe des Cisco Catalyst 6500 ou des Cisco Nexus C7010. « C’est une solution de large réseau de distribution, et non pas seulement un réseau de datacenter, comme la plupart des offres concurrentes », insiste Jun Kohara, vice-président global product marketing, de passage à Paris début juin, accueilli par Venturino Intrieri, VP Marketing, services & support, région EMEA, et Remy Millescamps, directeur Europe du Sud et Afrique.

« C’est la solution d’infrastructure la plus consistante qui soit pour l’ensemble du réseau d’entreprise, avec la plus forte résilience qui soit et prête pour le cloud », souligne Jun Kohara.

En France, la distribution est assurée par plusieurs grossistes – dont, ETC, Ingram, TechData, Azlan – et des distributeurs à valeur ajoutée comme Azenn, BIP, CRIS Réseau, Rexel, ainsi que les intégrateurs spécialisés comme NextiraOne, ITNI, Ineo, SPI…

La disponibilité de ce commutateur très haut de gamme est annoncée pour le 3e trimestre 2012. Il sera en test chez quelques clients pilotes à partir de juillet.  Son prix commence à 35.000 dollars avec une capacité de 48 gigabits/s.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur