Allociné tombe dans l’escarcelle d’un fonds américain

Régulations

Fort de sa place de leader, Allociné fournit les conditions idéales à son
rachat par Tiger Global

C’est officiel. Le professionnel français de la bande-annonces, de l’info et des horaires de cinéma, a été racheté par un fonds d’investissement new-yorkais. Le montant de la transaction n’a pas été annoncé. Toutefois, selon le Figaro, la somme avoisinerait les 120 millions d’euros. Le p-dg, Bertrand Stephann, ne conserve pas ses fonctions et quitte la direction de l’entreprise.

Depuis des mois, le site entonnait la suave mélodie du profit. Ses 4,8 millions de visiteurs mensuels et ses 20 millions de bandes annonces téléchargées par mois ont, sans doutes, pesé très lourd dans le choix du fonds d’investissement.

A ce jour, les projections financières promettent un bénéfice de 7 millions d’euros, sur la base de 17 millions de chiffre d’affaires de l’exercice 2007. Selon Lee Fixer, directeur des participations de Tiger Global, « [Tiger Global est] très heureux de pouvoir accompagner Allociné dans une nouvelle étape de son développement. La société a un potentiel immense, tant en France qu’à l’international« .

C’est précisément sur ce potentiel d’expansion que vise le nouvel investisseur. Ce dernier mise sur un renforcement des structures existantes et sur un déploiement vers d’autres marché tels que l’Allemagne ou l’Espagne. Pour garantir son succès, l’actionnaire d’outre-atlantique n’hésitera pas à mettre la main au portefeuille.

En France le site devrait opérer quelques mutations telles que le développement de vidéos d’animation ou de films. Dernier changement et non des moindre, le site ambitionne de devenir une plate-forme communautaire essentiellement dédiées aux passionnés de cinéma et d’audiovisuel. Par l’entremise de Tiger Global, Allociné s’apprête t-il à franchir les portes du web 2.0 ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur