Altitude Télécom va lancer WiBox, une offre d'accès Internet par Wimax

Réseaux

Altitude Télécom devrait prochainement annoncer WiBox, son offre d’accès Internet par Wimax pour apporter le haut débit dans les zones blanches.

Mort le Wimax en France? Pas chez Altitude Telecom. Selon notre confrère ITEspresso.fr (site du groupe NetMediaEurope), l’opérateur rouennais s’apprête à lancer un service d’accès haut débit par Wimax.

Baptisé WiBox, le service d’accès se limitera à une offre dual play (accès Internet et téléphonie), toujours selon les informations d’ITEspresso. WiBox visera essentiellement les populations situées dans les zones blanches, c’est-à-dire les zones dépourvues d’infrastructure pour acheminer le haut débit. Si les zones blanches sont en voie de résorption, l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) évalue leur taille à moins 2 % des accès haut débit en France, soit environ 500.000 lignes téléphoniques dépourvues de technologies xDSL.

WiBox arrive donc sur le marché limité des zones blanches et pourtant déjà encombré d’une poignée d’opérateurs locaux : Numéo, Wizeo, NordNet, Luxinet, Alsatis… Si l’on s’en tient au test d’éligibilité du Wimax proposé par Altitude Telecom, l’opérateur couvre 14 départements en France.

Avec WiBox, Altitude Telecom met un pied dans l’offre Wimax Internet. Un marché qui tarde à se développer en France. Notamment à cause des retards industriels qui provoquent un manque d’équipements de réception Wimax. L’Arcep a alors reporté à décembre 2010 les obligations de déploiement des titulaires des fréquences Wimax.

Entre temps, et en attendant l’arrivée de la 4G mobile via le LTE, le développement d’offres alternatives comme le satellite ou le dégroupage de la sous-boucle locale (avec l’offre NRA ZO de France Télécom qui requalifie les sous-répartiteurs du réseau téléphonique afin d’apporter l’ADSL sur des lignes jusqu’alors inéligibles) risque de réduire comme une peau de chagrin les zones blanches et, donc, le marché du Wimax pour l’accès Internet. Un marché de quelques années, donc, sur lequel Altitude Télécom compte bien prendre pied.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur