Altran cède Arthur D. Little (US) et Hilson Moran (UK)

Cloud

Depuis plusieurs semaines déjà, le groupe Altran cherchait une porte de sortie pour Arthur D. Little, sa filiale US en pertes. En coûtera-t-il 100 millions d’euros?

Ce 2 janvier, Altran officialise la transaction finalement trouvée avec les managers de sa filiale américaine -Arthur D. Little, constituée en société sous la raison sociale ‘1886 Partnership’. Malgré un prix de vente se situant entre 13 et 20 millions d’euros, il en coûtera un montant estimé “entre 60 à 90 millions d’euros” sur les comptes 2011.

Outre une provision de 38,6 millions d’euros déjà imputée sur le 1er semestre 2011, ce sont donc entre 20 et 50 millions d’euros qui vont devoir être ajoutés en négatif sur les comptes de 2001. A cela s’ajoute un prêt remboursable de 15 millions, sur 4 ans, pour aider les repreneurs.

La filiale US d’Altran perdait de l’argent. Le 19 octobre dernier, Philippe Salle, PDG de la société de conseils et de services, avait communiqué sur l’éventualité de ce montage financier lors de la présentation, en juin 2011, d’un “plan stratégique de recentrage d’activité” du groupe – un recentrage sur les métiers de “conseil en innovation et en systèmes d’information“.. Ce plan envisageait également la cession de la filiale britannique Hilson Moran UK, spécialisée dans l’immobilier, cession intervenue le 22 décembre dernier pour un montant de 5 millions de livres Sterling.

Ces mesures concrétisent les réorientations appliquées suite au changement de direction intervenu en juin 2011, à l’initiative du principal actionnaire, le fonds Apax (cf. l’article sur SiliconDSI: Altran concrétise son recentrage en cédant Arthur D. Little (US)). En milieu d’après-midi, ce 2 janvier, l’action Altran Technologies gagnait +2,6% à 2,87 euros.
________
Illustration: © Michael Nivelet – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur