Altran: nouvelles gardes à vue

Cloud

Deux anciens cadres, dont l’ex directeur général sont entendus par la brigade financière

L’étau continue à se resserrer sur les anciens dirigeants d’Altran. Après la mise en examen de l’ancien directeur financier du groupe, Alain Rougagnou pour

« diffusion d’informations fausses ou trompeuses » et de « faux et usage de faux », c’est au tour de l’ancien directeur général et de l’ancien directeur de la filiale Yliad Value d’être placés en garde à vue. Selon l’AFP, Frédéric Bonan, directeur général jusqu’en avril 2003 et Christian Dauprat sont actuellement interrogés par la brigade financière. La justice cherche à savoir si des filiales de l’entreprise (notamment Yliad Value) ont reçu l’ordre de faire remonter des comptes améliorés en émettant de « fausses factures à établir ». Ces factures auraient été délivrées sans bon d’engagement pour un montant avoisinant 70 millions d’euros. En clair, Altran a émis des fausses factures destinées à masquer le recul de l’activité en 2001-2002. Ce que la société française de conseil en technologies a toujours nié.


Avis d'experts de l'IT