Altran sous le coup d’une enquête

Cloud

Une information judiciaire a été ouverte le 30 janvier à l’encontre de la SSII pour abus de biens sociaux, complicité et recel.

La manipulation des comptes n’est pas une habitude strictement américaine. Aujourd’hui, c’est le français Altran, société de conseil en hautes technologies, qui est sur la sellette.

Le parquet indique que cette information judiciaire a été confiée au redouté juge Courroye pour les chefs d’abus de biens sociaux, complicité et recel. “Il y a eu un signalement des commissaires aux comptes, Ernst & Young et Concorde, qui est arrivé au mois d’octobre et qui a donné lieu à une enquête préliminaire. Le parquet a souhaité à la suite de cela ouvrir une information judiciaire”, a ajouté la porte-parole du parquet. De son côté, Altran a ajouté que cette information faisait suite à “une enquête préliminaire portant sur des éléments concernant les comptes de la société”. Ce n’est pas la première fois qu’Altran est confronté à ce type de problème. La SSII, avait subi un mauvaisd coup à l’automne dernier à cause de soupçons d’irrégularités comptables. Le titre avait ainsi abandonné 90% de sa valeur sur l’ensemble de 2002.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur