Amazon AWS est 5 fois plus gros que tous ses concurrents réunis

Cloud
Quiz Amazon - logo

C’est ce qu’affirme le Gartner dans son dernier Magic Quadrant qui analyse 14 opérateurs du cloud.

Affirmer qu’Amazon domine largement le cloud computing, ce n’est pas une surprise. Mais que cette domination soit si forte qu’Amazon serait 5 fois plus gros que tous ses concurrents réunis – en capacités de compute utilisées – voilà qui est autrement plus surprenant !

L’IaaS d’Amazon domine

Tel est pourtant ce qu’affirme le « Magic Quadrant for Cloud Infrastructure as a Service » 2013 que nous avons pu consulter. Avec l’intégration du stockage et plus récemment de l’impression dans le cloud, l’IaaS (Infrastructure as a Service) – ou encore pour certains acteur le Compute as a Service – représente la part la plus importante du cloud computing.

C’est pourquoi l’étude du Gartner exclut le PaaS (Platform as a Service), le SaaS (Software as a Service), les brockers de services cloud, le matériel et le logiciel. De quoi obtenir une étude aux résultats bien ciblés, comme les apprécient les commanditaires qui paient pour (bien) figurer sur les Magic Quadrant !

Dans ces conditions, le résultat est affiché par l’étude du Gartner est impressionnant : Amazon se détache très largement dans le haut à droite du quadrant, là où prennent place les ‘Leaders’.

Gartner Magic IaaS

Les causes du succès

Dans leur classement, les analystes du Gartner mettent en avant le focus sur les services cloud d’AWS (Amazon Web Services), qui permettent d’afficher une vision qualifié de ‘pure’, mais surtout hautement automatisée, flexible, délivrée à la demande et à la tarification redoutable.

Les analystes soulignent la localisation des datacenters par région – côte Est et Ouest des États-Unis, Irlande, Japon, Singapour, Australie et Brésil – ainsi qu’une région spécifique pour les administrations fédérales américaines.

L’offre également, avec EC2 (Elastic Compute Cloud) pour le multitenant (infrastructure publique partagée selon un modèle locatif), facturé à la VM (machine virtuelle). La VM en single-tenant avec Dedicated Instances. Les options HPC. Le stockage blocs Elastic Block Store. Le stockage objet S3 (Single Store Service). L’archivage Glacier. Le SDN qui pointe son nez avec CloudFront.

Le Gartner note également les fonctionnalités supplémentaires, comme le VPN Ipsec Amazon VPC (Virtual Private Cloud) ; RDS (Relational Database Service) sur le modèle Database as a Service ; Elastic MapReduce pour le Hadoop as a Service, et Redshift, offre de data warehouse.

Pour autant, la facturation des options dans le cloud Amazon, qui viennent se cumuler, est montrée du doigt, là où la majorité de ses concurrents intègrent ces mêmes options dans leur offre de base ou packagée…

De l’argent bien dépensé !

Mais ce qui, hormis la taille d’Amazon, semble avoir le plus impressionné les analystes du Gartner, c’est la rentabilité des investissements consentis. Pour le résultat obtenu, Amazon a investi moins que ses deux principaux concurrents, Google et Microsoft.

Selon le Gartner, et depuis 2005, Google aurait investi 20,9 milliards de dollars dans son infrastructure, Microsoft 18 milliards, et Amazon 12 milliards.

Gatner Magic IaaS invest

Exprimée ainsi, 5 fois plus de compute que tous ses concurrents réunis pour un investissement inférieur, la rentabilité d’AWS est exceptionnelle ! C’est oublier cependant que l’investissement initial et ceux qui sont régulièrement consentis par Amazon sur son infrastructure de cloud, sont d’abord destinés aux services du marchand, de l’activité historique d’e-commerce du groupe.

Amazon n’indique pas quelle est la part de ses investissements d’infrastructure consacrée à AWS par rapport au reste de ses activités. C’est d’ailleurs ce qui est reproché par la SEC, le gendarme de la bourse américaine, aux opérateurs de services dans le nuage. Et qui récemment encore a engendré une enquête sur les résultats qu’IBM qualifie de cloud (lire “La SEC enquête sur les revenus du cloud d’IBM“).

Source des schémas : Magic Quadrant for Cloud Infrastructure as a Service 2013


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur