Amazon EC2 lance des instances virtuelles sur serveurs dédiés

CloudRéseauxVirtualisation

Gagnez en sécurité en optant pour des instances cloud qui fonctionneront sur des serveurs physiques dont vous serez les seuls clients.

Mi-2009, le service de cloud computing public EC2 pouvait devenir une extension d’une infrastructure classique, via l’offre VPC (Virtual Private Cloud). Les Amazon Web Services gagnent aujourd’hui une nouvelle option.

Dorénavant, il sera possible d’opter pour des instances dédiées. Habituellement, chaque serveur d’Amazon est susceptible d’exécuter simultanément les machines virtuelles de plusieurs clients. Ce mode multitenant permet d’optimiser l’utilisation des serveurs. Avec les instances dédiées, vous aurez la garantie que les serveurs qui font tourner vos machines virtuelles ne rassemblent que des instances vous appartenant. L’aspect multitenant disparaît ainsi.

L’isolation entre les machines virtuelles, habituellement assurée par l’hyperviseur, sera donc renforcée par une séparation matérielle entre les serveurs physiques. Attention cependant, car une fois le type d’instance fixé, il sera impossible de le modifier. Toutefois, votre VPC pourra mixer les deux types d’offres, en permettant de lancer des tâches dans des instances classiques ou dédiées.

Si vous ouvrez uniquement une instance dédiée, Amazon se retrouve avec un serveur sous-exploité, le reste de sa puissance ne pouvant être vendu à un autre client. La firme ajoute donc 10 dollars par heure et par site (États-Unis ou Irlande), et ce, quel que soit le nombre d’instances dédiées dont vous disposez. Un surcoût qui deviendra rapidement négligeable si vous déployez un grand nombre de machines virtuelles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur