Amazon ne connaît pas la crise

Cloud

Le géant du commerce en ligne double son bénéfice net et affiche des ventes en hausse de 41%. Qui dit mieux ?

Face à la hausse des prix, les consommateurs se jettent sur le Web, source de bonnes affaires. On peut même dire que le ralentissement économique dans les pays occidentaux profite au commerce en ligne. La preuve : les résultats éclatants d’Amazon, le roi de l’e-commerce.

Pour son deuxième trimestre, le groupe américain explose tous les objectifs. Son bénéfice net atteint 158 millions de dollars, contre 78 millions un an plus tôt, soit une progression de plus de 100% (aidée par la cession d’une activité en Europe)…. Le bénéfice par action s’est élevé à 0,37 dollar, supérieur au 0,26 dollar attendu par les analystes.

Les ventes ont été très solides : le chiffre d’affaires bondit de 41% à 4 milliards de dollars (!). Concrètement, les ventes de produits de loisirs ont progressé de 31% à 2,41 milliards de dollars, et les produits électriques et autres de 58% à 1,53 milliards. En Amérique du Nord, les ventes ont augmenté de 35% à 2,17 milliards et à l’international de 47% à 1,89 milliard. La marge brute a cependant un peu baissé, à 23,8% contre 24,2% un an plus tôt.

Fort de ces excellents résultats, Amazon a décidé de maintenir ses prévisions pour le reste de l’année, une attitude saluée dans un contexte peu engageant. Au troisième trimestre, les ventes devraient atteindre 4,2 à 4,425 milliards de dollars et sur l’ensemble de 2008 de 19,35 à 20,10 milliards, en hausse de 30 à 35%. Ces prévisions sont un peu supérieures à celles des analystes qui tablent sur 4,23 milliards de dollars au troisième trimestre et 19,60 milliards en 2008. De son côté, le bénéfice opérationnel au troisième trimestre devrait se situer entre 745 millions et 920 millions, en hausse de 14 à 40%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur