Amazon prend pied dans l’Internet des Objets avec 2lemetry

Big DataData & StockageDSILogicielsM2MMiddlewareProjetsRéseaux

Amazon a racheté la start-up 2lemetry qui propose une plate-forme agnostique et décentralisée de gestion des données issues de l’Internet des objets.

« Notre service n’a pas changé et, avec Amazon, nous continuerons d’offrir le même support client. Nous conservons les mêmes nom et marque. » La start-up 2lemetry a ainsi confirmé, sur son site, avoir été rachetée par Amazon. Sans donner de détails sur la date d’acquisition ni le montant de l’opération. Le géant du commerce en ligne reste de son côté muet.

2lemetry édite ThingFabric, une plate-forme d’analyse des données issues de l’Internet des objets (IoT) qui fonctionne de manière entièrement agnostique tant au niveau des protocoles que du hardware et peut ainsi se connecter à n’importe quel système y compris ancien. La solution est une version IoT du middleware maison Enterprise Application Integration (EAI) qui permet à des milliers d’objets de communiquer entre eux, même s’ils ne parlent pas le même langage, aux dires de l’éditeur.

Un broker décentralisé

L’offre se structure autour d’un broker qui gère les communications entre les terminaux et les applications et bases de données de l’utilisateur. Ce broker s’appuie lui-même sur une architecture distribuée peer-to-peer (P2P) permettant l’usage de multiples nœuds qu’il est possible de répartir partout dans le monde. Ce qui évite de concentrer les traitements derrière un superviseur unique, un choix d’architecture qui peut avoir des conséquences lourdes en cas de vulnérabilité. Le broker supporte de nombreux protocoles de transports, standards (MQTT, CoAP, STOMP) ou propriétaires (M3DA de Sierra Wireless notamment). Enfin, 2lemetry met en avant son modèle multitenant qui permet à la solution d’adapter automatiquement les environnements clients connectés en fonction de leurs besoins (voire schéma ci-dessous). L’entreprise, fondée en 2011 et basée à Denver, propose également des modèles informatiques prédictifs et des moteurs de règles configurables.

Avec cette acquisition, Amazon renforce sa présence sur le marché de l’IoT, mais sans préciser ses intentions. Dans tous les cas, la société de Jeff Bezos se prépare pour un marché qui comptera plus de 23 milliards d’objets connectés d’ici 2019, dont 9 milliards issus des entreprises (industrie, bureau, transport, santé…) selon un rapport de BI Intelligence. A cette échéance, ce marché représenterait un total de 250 milliards de dollars.

Pour cibler l’IoT, Amazon compte pour le moment sur l’ensemble de ses services AWS (EC2, Kinesis, Security, etc.). 2lemetry viendra peut-être simplifier ce catalogue de services derrière un seul outil. La start-up avait déjà commencé à intégrer certaines de ses technologies dans le Cloud d’AWS dont, en décembre dernier, sa solution de streaming MQTT dans l’entrepôt de données Amazon Redshift.

2elemetry
ThingFabric, la plateforme IoT de 2lemetry.

 


Lire également
Macario Namie, Jasper : «Le Fast Data est la promesse de l’Internet des objets/M2M»
Objets connectés : Cisco et le CESI ouvrent une chaire « industries et services de demain »
MWC 2015 : Panasonic devient MVNO pour objets connectés

crédit photo © chanpipat – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur