Amazon solde aussi, la nouvelle Kindle DX à 189 dollars

Logiciels

Et de 4 annonces chez Amazon. Après avoir lancé les applications Kindle pour smartphones, le site de e-commerce propose une nouvelle version de sa liseuse électronique Kindle DX à 379 dollars.

La nouvelle liseuse électronique d’Amazon, la Kindle DX est à 379 dollars, c’est la dernière annonce du site de e-commerce. Les pré commandes sont d’ors et déjà possibles, en ligne ici depuis le site d’Amazon.

Le site de e-commerce n’en est pas à son premier effet d’annonce. Ces quinze derniers jours, Amazon vampirise littéralement l’actualité des e-reader et tente de se rappeler aux bons souvenirs des consommateurs : nouvelles applications sur Android et sur les terminaux mobiles d’Apple, ou baisse du prix de sa première liseuse Kindle à 189 dollars.

Face à l’iPad, le marché des liseuses électroniques en ébullition

Après le lancement en janvier de la première version du Kindle DX à 489 dollars, le site de e-commerce réitère son offre, mais en mieux, forcément. Un prix attractif, 379 dollars (autour de 310 euros), pour un e-reader DX aux mêmes propriétés que le premier. Également doté d’un un lecteur PDF intégré, cette nouvelle version possède aussi un écran de 9,7 pouces, une connexion 3G, et peut contenir jusqu’à 3500 livres. Enfin, ce dernier opus pourrait atteindre deux semaines d’autonomie selon Amazon.

Menacé par l’iPad d’Apple (499 euros) déjà écoulé à plus de deux millions d’exemplaires, deux mois après sa sortie, le marché des liseuses électroniques est en ébullition, en témoigne la récente offre de Barnes&Noble détaillée ici. Amazon n’est pas donc le seul à revoir ses prix à la baisse et à lancer de nouvelles offres pour attirer les consommateurs.

Ainsi, après avoir baissé le prix du Kindle de 189 dollars au lieu de 259 dollars il y a une dizaine de jours, Amazon a annoncé le 28 juin une application son et vidéo « Kindle » à destination des appareils mobiles d’Apple. Le lendemain de cette annonce, rebelote, le site de e-commerce présente une application du même acabit à destination des smartphones sous Android cette fois.

Si Amazon a sans doute raison de se positionner sur le marché des smartphones, dont les ventes sont sans cesse à la hausse – les analystes prévoient par exemple qu’un français sur quatre sera mobinaute en 2014 – sa stratégie envers Apple est moins évidente. L’iPad lancé par la marque à la pomme peut en effet faire office de e-reader. Mais en proposant une application Kindle pour les appareils mobiles d’Apple, Amazon ouvre la Kindle Store et ses 620 000 œuvres aux détenteurs de produits Apple, ce qui ne va sûrement pas les inciter à acheter des liseuses électroniques du site de e-commerce.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur