Amazon va-t-il produire ses propres processeurs mobiles ?

ComposantsMobilité
Kindle Fire - Business © Amazon

Amazon serait sur les rangs pour reprendre l’activité de création de processeurs mobiles de Texas Instruments. Des puces qui équipent aujourd’hui ses tablettes.

Depuis plusieurs semaines, une rumeur se fait insistante : Texas Instruments souhaiterait sortir du monde des processeurs dédiés aux terminaux mobiles. Une seconde rumeur s’est greffée sur la première, indiquant qu’Amazon serait repreneur de ces technologies.

L’information émane du journal financier israélien Calcalist et a été reprise par Reuters, explique ITespresso.fr. Rappelons que les puces de Texas Instruments sont d’ores et déjà utilisées par Amazon pour ses Kindle Fire.

En cas d’accord (d’un montant de sans doute plusieurs milliards de dollars, selon Calcalist), Amazon deviendrait un concurrent direct d’Apple et de Samsung Electronics, tous deux ne se contentant pas de créer des smartphones et des tablettes, mais aussi leurs cœurs (et de produire les composants dans le cas de Samsung)…

Amazon souhaite-t-il aller aussi loin ?

Le mois dernier, Texas Instruments a fait savoir qu’il comptait réorienter ses investissements dans le sans fil en allant au-delà des smartphones pour couvrir un marché plus large incluant l’industrie et notamment les constructeurs automobiles, avec l’espoir d’une rentabilité et d’une stabilité supérieures.

Aucun commentaire pour l’heure ni côté Amazon, ni côté Texas Instruments. En revanche, auprès de l’agence Reuters, l’analyste Carolina Milanesi chez Gartner a exprimé quelques doutes sur volonté d’Amazon de « devenir un acteur aussi impliqué dans le matériel ».

Crédit photo : © Amazon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur