AMD décline ses APU Fusion pour le monde de l’embarqué

Cloud

AMD dévoile une nouvelle série, la G, de ses puces Fusion réunissant CPU et GPU. Basé sur Bobcat, les nouveaux processeurs visent les machines à interface graphique.

En lançant ses AFU Fusion, AMD a bien en tête de prendre part sur le marché des notebook et autres ultra-portables en mettant en avant sa nouvelle architecture Bobcat (qui réunit CPU et GPU sur la même pièce de silicium élargissant ainsi les capacités de calcul des processeurs aux tâches graphiques dans un environnement à faible consommation tout en optimisant leurs coûts de production). Un marché sur lequel l’entreprise de Sunnyvale peine à trouver sa place face aux écrasantes plates-formes Centrino et Atom de son éternel rival Intel. C’était sans compter sur le marché de l’embarqué.

AMD annonce ainsi « le premier et unique au monde » Accelerated Processing Unit (APU) pour les systèmes embarqués : la G-Series. Cette nouvelle série de processeurs (ou plutôt APU) s’appuie sur Bobcat, à savoir un ou deux CPU cadencé jusqu’à 1,6 GHz, un moteur graphique (SIMD) avec support du DirectX11 et décodeur vidéo de haute volée, gestion de la mémoire DDR3 800-1066, et consommation énergétique limitée à 9 ou 18 W. selon le modèle mono ou double coeur. Un détail qui a particulièrement son importance dans le monde de l’embarqué parfois contraint par l’environnement. De plus, les nouveaux APU sont designé pour la pluspart des systèmes du moment, de Windows à Linux en passant par les OS temps réel et profitent de l’environnement de programmation OpenCL.

Des machines à sous équipées des APU AMD

Dans le cas des puces G (qui viennent donc compléter les séries E «Acate», C «Ontario» et A «Llano» précédemment annoncées), AMD entend fournir le marché des systèmes qui exploitent des ressources graphiques comme les afficheurs numériques, les passerelles numérique (set-top-box) et décodeurs vidéo (un marché sur lequel Intel installe ses Atom, notamment dans les box en France, lire l’interview de Stéphane Nègre), machines à sous, points de ventes automatiques, et autres mini PC. Selon AMD, nombre de fabricants de systèmes, dont Compulab, Fujitsu, Mitec, et Wyse, vont lancer dans les prochaines semaines les premiers produits embarquant les APU de série G (qui ne semblent pas porter de nom marketing).

« Aujourd’hui, un nombre record de partenaires du monde de l’embarqué nous accompagnent dans ce lancement, se félicite Patrick Patla, vice president et directeur de la division serveur et embarqué chez AMD. Ils utilisent les avancées des APU de la série G pour développer une toute nouvelle génération de systèmes embarqués et nouveaux facteurs de formes à hauts rendements énergétiques et très différenciés, qui peuvent offrir une expérience visuelle à la hauteur de notre monde toujours connecté. » L’avenir d’AMD passera-t-il par l’embarqué?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur