AMD détaille la feuille de route des Opteron

Cloud

La compagnie multiplie les cœurs, comme des petits pains.

Le concepteur de processeurs AMD n’a pas l’intention de laisser le marché des serveurs x86 dans les seules mains d’Intel. La compagnie fête dignement les six ans de l’Opteron, en annonçant la sortie des processeurs six cœurs « Istanbul » pour juin.

Ces puces devraient être 30 % plus performantes que les Opteron quadricœurs actuels, avec une consommation électrique identique. Intel avait déjà proposé des Xeon comprenant six cœurs. Ces processeurs onéreux étaient toutefois réservés aux systèmes multiprocesseurs massifs. L’Istanbul d’AMD sera probablement aussi disponible en mouture bi-socket. De plus, il sera compatible avec les serveurs actuels.

AMD prévoit d’accélérer le mouvement en 2010 en proposant des composants adaptés spécifiquement aux systèmes massivement virtualisés, aux bases de données et au marché du calcul. Les Opteron 6000 (Magny-Cours) comprendront ainsi huit ou douze cœurs et seront compatibles avec les serveurs bi-sockets et quadri-sockets. Ces puces adopteront la plate-forme Maranello et son support G34.

La firme compte également investir le marché des serveurs web virtualisés et du cloud computing avec ses Opteron 4000 (Lisbon). Ils seront dédiés aux machines mono ou bi-sockets (support C32 et plate-forme San Marino) et proposeront quatre ou six cœurs.

Dès 2011, les plates-formes Maranello et San Marino pourront accueillir les premiers processeurs 32 nm de la firme, les Interlagos (12 ou 16 cœurs) et les Valencia (6 ou 8 cœurs).

opteronistanbul0.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur