AMD entre dans l’ère du 28 nanomètres

Cloud

AMD a présenté, à titre de démonstration, une puce graphique gravée en 28 nm. Une technologie de gravure qui devrait rapidement s’étendre aux CPU et APU de l’entreprise.

AMD vient de franchir un nouveau pas dans la finesse de gravure de ses processeurs. L’entreprise de Sunnyvale, qui doit prochainement ouvrir la commercialisation de sa nouvelle plate-forme FX (à l’origine d’un record de fréquence), a officialisé l’adoption de la gravure en 28 nanomètres (nm) de ses processeurs. La démonstration a été faite le 5 octobre par Matt Skynner à l’occasion de l’événement AMD FUSION’11 Technical Forum & Exhibition de Taïpei (Taïwan).

Le vice président responsable de la division graphique d’AMD a fait sa démonstration en lançant le jeu Dragon Age 2 sur un notebook avec un GPU gravé en 28 nm. Rappelons que les puces graphiques sont produites par le fondeur taïwanais TSMC tandis que les processeurs CPU et APU (Accelerated Processing Unit) sont fabriqués par GlobalFoundries essentiellement. Il s’avère donc que TSMC maîtrise la gravure en 28 nm. Laquelle devrait en toute logique se généraliser, à terme, sur l’ensemble des composants de la firme actuellement produits en 32 nm. « Notre transition vers le processus de 28 nm, couplé avec de nouvelles innovations dans notre architecture graphique sous-jacente, suscite déjà un engouement parmi la communauté ODM ici à Taipei cette semaine », a souligné Matt Skynner.

Des APU 28 nm pour 2012

AMD n’a pas fourni beaucoup de détails sur la technologie et les innovations mises en oeuvre dans ce nouveau composant. Mais on sait que ce saut technologique, qui consiste à réduire la taille des transistors, améliore généralement les performances des unités de calculs. A la fois en réduisant la distance que parcourent les électrons dans les circuits (à condition que la question des fuites électriques soit maîtrisée) mais surtout en permettant, à surface égale, d’augmenter le nombre de transistors et, donc, le nombre d’unités de calcul. Enfin, la réduction de la taille des composants permet aussi d’abaisser la consommation énergétique. Un plus pour les systèmes mobiles.

Soulignons que, si AMD rattrape son retard sur son concurrent Intel, ce dernier prévoit de basculer ses produits sous la technologie 22 nm dès 2012. La mise en production des puces en 28 nm devrait néanmoins démarrer au quatrième trimestre. Probablement à destination des cartes graphique haut de gamme dans un premier temps. Mais les produits pourraient n’arriver qu’au premier semestre 2012… après la faste période des fêtes de Noël, donc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur