AMD fait les yeux doux à la technologie ARM

CloudMobilité
Crédit photo : © Edelweiss - Fotolia.com

AMD va-t-il s’ouvrir à d’autres architectures processeur que le x86 ? C’est ce que sous-entend le nouveau patron de la firme, Rory Read, qui évoque la possibilité de construire des composants ARM.

En août, AMD s’est trouvé un nouveau président-directeur général, Rory Read, un ancien d’IBM et de Lenovo. Ce dernier a pour missions de se concentrer sur les APU et le monde de la mobilité.

Nos confrères de Linux for Devices indiquent qu’AMD serait prêt à prendre une licence ARM afin de construire des composants mobiles. Une possibilité que Rory Read aurait évoquée lors de l’IT Supply Chain Conference de New York. Ce dernier explique également dans les colonnes de MarketWatch que le marché est guidé par les besoins des clients et que la firme est prête à adopter d’autres technologies que celles dont elle dispose déjà.

Il est amusant de voir comment les concepteurs de puces x86 flirtent avec l’ARM. Intel avait ainsi ses propres gammes ARM (StrongARM puis XScale) vendues en 2006 à Marvell. VIA Technologies produit aussi des composants ARM, mais se garde bien d’afficher cette information sur son site officiel.

Une concurrence pour NVIDIA ?

Si AMD venait à adopter l’architecture ARM, il devrait compter avec un concurrent de poids, NVIDIA. Ce dernier dispose en effet de ses propres composants ARM, les Tegra, qui se sont rapidement imposés dans les tablettes Android de haut de gamme.

NVIDIA compte également produire des processeurs ARM desktop et serveur disposant d’une puissance de traitement boostée par des GPU compatibles avec CUDA. Un secteur dans lequel AMD n’est pas prêt de s’engouffrer, car la concurrence avec ses composants x86 deviendrait alors trop forte.

Crédit photo : © Edelweiss – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur