AMD lance son offensive Shanghai

Cloud

Ces nouveaux Opteron destinés aux serveurs doivent faire oublier les problèmes de l’architecture Barcelona

AMD (Advanced Micro Devices) joue gros aujourd’hui. C’est en effet ce mercredi que le fondeur a annoncé la disponibilité de sa nouvelle gamme de processeurs quadricoeurs Opteron basés sur la nouvelle architecture dite ‘Shanghai’.

Le concurrent d’Intel joue la carte de l’innovation avec un processeur gravés en 45 nm et peu gourmand en énergie (75 watts, mise en veille automatique de certains éléments de la puce en cas de non-utilisation).

Côté performances, ces nouvelles puces seront cadencées entre 2,3 et 2,7 GHz. La mémoire cache de niveau 3 passe à 6 Mo. Ces processeurs seront les derniers à utiliser le socket F.

Ce composant a également été conçu pour être compatible avec les technologies de virtualisation.

Shanghai trouvera naturellement sa place dans les serveurs. D’ailleurs, AMD précise que Dell, HP, IBM ou encore Sun prévoient son intégration dans leurs machines dans les prochains mois.

Deux gammes ont été dévoilées. Les Opteron 2000 sont dotés d’un lien Hypertransport tandis que la gamme Opteron 8000 dispose de trois de ces liens. Ces puces trouveront leur place dans les configurations quadri ou octo coeurs.

Avec cette nouvelle architecture 45 nm, AMD entend faire oublier les déboires de Barcelona (65 nm) touché par un bug récurrent. Le problème touchait le TLB (Translation Lookaside Buffer, un cache utilisé par le système de gestion de la mémoire) réduisant les performances de façon significative. Le fondeur a lancé en mars dernier une révision (B3) afin de corriger ce problème. Trop tard ?

L’objectif est bien entendu de rattraper Intel (qui a lancé sa puce 45 nm il y a un an) sur le marché des serveurs. Mais la route sera longue. La part de marché d’AMD sur ce segment n’est que de 12% selon iSupplli.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur