AMD révise sa stratégie pour regagner du terrain sur les notebooks

ComposantsMobilitéPortablesPoste de travail

Des cartes-mères universelles seront proposées aux constructeurs de notebooks souhaitant adopter les APU Carrizo et Carrizo-L d’AMD. De quoi populariser cette offre ?

AMD dévoile sa nouvelle stratégie concernant les composants Carrizo. Des puces dédiées au monde des ordinateurs portables et sur lesquelles la société fonde de grands espoirs.

Le modèle de conception des cartes-mères de référence a été revu, afin de proposer des offres compatibles avec tous les processeurs Carrizo. Les constructeurs ne seront donc plus contraints d’adopter une puce précise pour un des designs fournis par AMD. Quel que soit le type de notebook, sa taille et son prix de vente visé, il sera possible d’opter pour n’importe quelle version des composants Carrizo.

Décollage prévu en 2015

Les puces Carrizo et Carrizo-L devraient faire leur entrée au cours du premier semestre 2015. Ces APU combinent un processeur classique et un composant graphique exploitable dans le cadre de calculs parallèles. Une approche intéressante, mais qui reste encore peu exploitée par les logiciels actuels.

Utilisant jusqu’à quatre cœurs x86 Excavator (Puma+ pour les Carrizo-L), les Carrizo promettent de meilleures performances que leurs aînés (un gain de 30 % est évoqué), mais également une autonomie revue à la hausse (malgré une gravure qui s’effectuera toujours en 28 nm). Une unité de sécurité sera intégrée, basée sur un cœur ARM.

Les Carrizo consommeront entre 15 W et 35 W. Les versions L pourront pour leur part descendre jusqu’à 10 W.

À lire aussi :
Un SoC monochip AMD s’invite sur la carte mère Gizmo 2
AMD invite Hadoop sur ses processeurs ARM 64 bits
AMD : des fréquences et prix records pour contrer Intel


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur