AMD va affronter Intel sur le front du ‘performance-per-Watt’

Régulations

La consommation d’énergie est devenue un argument stratégique pour les semi-conducteurs

L’argument d’Intel sur la gestion de l’énergie et le ‘

performance-per-Watt‘ a été entendu par son concurrent AMD. Pour accompagner le lancement des processeurs pour ‘desktop’ basse consommation, le fondeur lance le Socket AM2. C’est le 6 juin que seront dévoilés les premiers processeurs AMD ‘dual core’ en 65 nanomètres, l’Athlon 64 FX-62, nom de code ‘Brisbane’, décliné en versions X2 5000+ à 2,8 Ghz et 5200+ à 2,6 Ghz, avec respectivement 1 M et 2 Mo de cache. Ces processeurs, dignes successeurs de l’Athlon 64 FX apprécié des ‘hard gamers’, sont plutôt destinés au marché des ordinateurs de bureau (desktop) non professionnels et aux joueurs. Pour accompagner ces processeurs, il faut un environnement technologique, un socket pour les enficher et un chipset pour les seconder. Le constructeur vient donc d’annoncer la base Socket AM2, qui sera disponible en avril, à temps pour construire les cartes mères qui accueilleront l’Athlon 64 FX-62. L’occasion de découvrir aussi l’enveloppe de puissance du FX-62. Le TDP (thermal design power) sera de 125 W, contre 110 W pour le TDP du FX 60. Pour le Socket AM2 de l’Athlon 64 X2 (dual core) attendu pour le troisième trimestre, six processeurs 3800+ à 5000+, le TDP sera de 89 W. Les modèles 3500+ et 3800+ disposeront d’un TDP de 62 W. Un premier modèle 4800+ EE (energy efficient) dual core sera annoncé le 6 juin, ainsi que deux modèles ‘single core’, un Athlon 64 EE avec un TDP de 65 W et un Sempron à 35 W. Enfin l’Athlon 64 3800+ à 35 W sera disponible à la même date, tandis que le Sempron 3500+ à 35 W le sera pour la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur