Amen passe à l’IPv6

Réseaux

La compagnie anticipe le passage à l’IPv6. Un argument de choix pour sa clientèle

L’hébergeur Amen propose maintenant des offres (serveurs dédiés ou non) utilisant le protocole Internet IPv6. Ce dernier tarde à s’imposer, mais devrait toutefois devenir prépondérant dans le futur, la pénurie d’adresses IPv4 se faisant de plus en plus sentir.

« Il était pour nous urgent de passer à l’IPv6. Si le trafic est encore très faible aujourd’hui et si les services web ou FTP accessibles sont encore limités, il est évident que dans les années à venir, les innovations dans les domaines de la téléphonie mobile, de l’informatique embarquée ou de la domotique, vont entraîner une forte augmentation de la demande d’adresses IP. Le passage à l’IPv6 est donc inévitable », commente Blaise Thauvin, directeur technique d’Amen.

La compagnie rappelle également les conclusions d’une étude menée par Google. Elle montre que la France est un excellent élève dans le domaine du passage à l’IPv6. Les chiffres sont encore faibles, mais bien plus élevés que la moyenne globale. Ainsi, le taux de pénétration dans notre pays est de 0,65 %, 95 % des serveurs IPv6 adoptant l’extension « .fr »

.

« En adaptant dès aujourd’hui notre réseau pour fournir des services en IPv6, nous souhaitons anticiper sur la croissance d’Internet et les attentes technologiques de demain. Le passage de nos plates-formes à l’IPv6 a impliqué un investissement non négligeable, mais nous sommes aujourd’hui prêts, quelle que soit la date d’épuisement des réserves d’adresses IPv4 », conclut Blaise Thauvin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur