AMP : Google passe le témoin à la fondation OpenJS

LogicielsOpen Source

Quatre ans après l’avoir lancé, Google confie le projet AMP (Accelerated Mobile Pages) à la fondation OpenJS.

Il y a du nouveau dans le portefeuille de la fondation OpenJS*.

Son programme d’incubation accueille un projet lancé voilà quatre ans sous l’impulsion de Google : AMP (Accelerated Mobile Pages).

L’initiative vise à optimiser le temps de chargement des pages consultées sur mobile. Elle implique un dérivé « enrichi » de HTML, une bibliothèque JavaScript et un système de cache.

Google revendique « près de 1 000 contributeurs ». Et affirme que la technologie est exploitée sur « plus de 30 millions de domaines ».

L’an dernier, le groupe américain avait esquissé un nouveau modèle de gouvernance. La démarche s’était traduite dans un premier temps par la création d’un comité de pilotage technique.

Cet organe réunit des représentants d’entreprises qui se sont engagées à contribuer à AMP. En l’occurrence, Microsoft, Pantheon, Pinterest et Twitter (un représentant chacun ; Google en a trois).

S’y adjoint un comité consultatif. Y siègent entre autres des éditeurs de presse (le Washington Post, El País, des e-commerçants (Aliexpress, eBay…) et des fournisseurs technologiques (Automattic, Cloudflare…).

Quatorze groupes de travail pilotent autant d’aspects du projets : infrastructure, contrôle d’accès, publicité, analytique, messagerie électronique, etc.

La fondation OpenJS prendra le relais de Google sur des volets tels que le financement, les licences, le recrutement et les acquisitions.

* La fondation OpenJS résulte de la fusion – annoncée en mars 2019 – des fondations JS et Node.js. Son portefeuille qui comprend en particulier jQuery, Node.js et webpack (voir ci-dessous).

openjs-projets

Photo d’illustration © esolla – Shutterstock.com

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT