Analyse : Longhorn, révolution ou évolution ?

Régulations

L’offre Longhorn de Microsoft devient concrète, mais la cinquième version de Windows s’affiche-t-elle plutôt comme une évolution, même profonde, ou se présente-t-elle comme une révolution ?

Microsoft commence à dévoiler la prochaine version de Windows, nom de code Longhorn, attendue pour la fin 2006. Les premières révélations officielles de l’éditeur sont destinées à faire taire les rumeurs et les fausses informations qui circulent actuellement, mais aussi sans doute à préparer le terrain !

Elles confirment aussi l’étendu du chantier initié par Microsoft? Une nouvelle version de Windows est-elle nécessaire ? Certes oui, car elle s’impose avec l’évolution très rapide de l’environnement informatique et communication. Après vingt ans d’existence, Windows est devenu une usine à gaz qui peine à prendre en compte les nouveaux besoins des utilisateurs, ou tout du moins qui ne peut y répondre que par des ajouts qui ne correspondent plus à une stratégie d’intégration des technologies. L’exemple des services Web, au c?ur des nouvelles stratégies d’entreprises, est significatif des problématiques qu’affronte l’éditeur. Leur déploiement s’appuie sur des protocoles standardisés qui garantissent l’interopérabilité des applications, mais jusqu’à présent cette standardisation ne peut être native, elle est donc supportée par des API ! L’autre problématique de Microsoft provient de la multiplication des périphériques, et des besoins d’intégration ou de communication avec des outils ou environnements hétérogènes. Là aussi, les développements qui actuellement adaptent Windows aux nouveautés technologiques s’affichent trop souvent comme une accumulation de modules qu’il devient délicat, pour ne pas dire difficile, de gérer et de faire communiquer. L’autre chantier, qui justifie à lui seul une nouvelle version entièrement refondue de Windows, c’est celui de la sécurité. Et sur ce plan, Longhorn devrait marquer le changement culturel définitif de l’éditeur, initié avec le SP2 de Windows XP. L’utilisateur sans privilèges en standard dans Longhorn est la marque de cette révolution culturelle du géant ! Car sur le plan de la sécurité, Microsoft à beaucoup à se faire pardonner? Les dernières évolutions de Windows se sont inscrites plutôt dans le cadre du rattrapage des erreurs passées et de la précipitation dans laquelle l’éditeur publiait ses produits. Longhorn devrait permettre à Microsoft de faire table rase sur cette période néfaste et de redémarrer sur des bases plus solides. A ce titre, Longhorn est un produit stratégique, mais aussi marketing ! Microsoft s’attaque à la source du problème, et l’affirme haut et fort. Et sur ce plan, la réforme du géant est énorme, la sécurité est enfin au c?ur de ses stratégies, au point que l’on peut évoquer ici une véritable révolution, culturelle, mais interne. Quelles sont donc les évolutions majeures de Longhorn ? La sécurité tout d’abord, qui prend sa source au c?ur d’un nouveau code, mais aussi dans l’ouverture de l’environnement aux développeurs. Les drivers seront plus proches du natif de l’OS, dont plus simples à développer et intégrer, ce qui limitera les risques. L’intégration, ensuite, qui prend en compte l’évolution des technologies et l’apparition de nouveaux périphériques, le redéploiement des acteurs de l’informatique sur le marché de l’électronique grand public, mais aussi la mobilité et le nomadisme des utilisateurs. Et la reconnaissance des services Web au c?ur des projets d’entreprises, qui participe largement à cet objectif de faciliter l’intégration. La productivité, enfin, avec la recherche de réduction des coûts, à laquelle participent la sécurisation de l’environnement, la réduction du temps d’installation et de déploiement. Sans oublier une nouvelle interface graphique, des outils de communication, jusqu’au peer-to-peer qui facilitera les échanges. Et surtout la recherche locale ou en réseau, en mode plein texte, avec WinFS. En conclusion, évolution ou révolution ? S’il y a révolution avec Longhorn, elle porte moins sur le produit lui-même, même s’il s’agit de la version 5 de Windows, que sur les engagements de Microsoft. Et l’on évoque à Redmond une véritable révolution culturelle ! Sur la technologie, Longhorn apparaît plutôt comme une adaptation indispensable aux évolutions du marché, en particulier pour la sécurité et l’intégration des données et périphérique. Les services Web ? C’est une évolution attendue par le marché. L’intégration applicative plus proche du natif ? Microsoft ne fait que répondre à son pari d’interopérabilité. Au final, la démarche de Microsoft apparaît véritablement industrielle et plus proche du marché. Longhorn est donc l’évolution technologique rendue indispensable dans le temps de l’offre d’un éditeur majeur qui entend rester le géant de l’industrie du logiciel. La révolution ? Elle viendra sans doute d’ailleurs, mais d’adaptation à innovation, Microsoft semble avoir choisi la démarche la plus rationnelle? Dans un premier temps !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur