Pour gérer vos consentements :

Analytics : le métro de Londres va collecter les données des usagers

Transport for London (TfL), autorité en charge du métro, lance un programme d’analyse de données surveillant les mouvements des passagers sur le réseau londonien via les signaux Wi-Fi de leurs téléphones portables.

Le lancement fait suite à un projet pilote de quatre semaines en décembre 2016 et comprend des garanties de confidentialité appropriées développées en coopération avec le bureau du Commissaire à l’information, affirme TfL.


Le système enregistre les adresses MAC uniques des périphériques, sous une forme anonyme, et est limité à celles qui ont déjà été authentifiées sur le réseau Wi-Fi géré par Virgin Media.

Il suit ensuite les périphériques en temps réel au fur et à mesure que les utilisateurs se déplacent sur le réseau, ce qui donne à TfL un aperçu des flux de trafic et de la manière dont des facteurs tels que l’encombrement et la perturbation affectent le réseau.

Impact commercial

Transport for London a déclaré qu’elle utiliserait les données en partie pour augmenter les revenus de la publicité en affichant le nombre de visiteurs dépassant les points clés sous une forme quantifiable.

Le projet pilote 2016 a collecté des données sur quelque 5,6 millions d’appareils.

L’autorité des transports a déclaré que les données en temps réel lui permettraient de déployer du personnel dans les zones achalandées en fonction des besoins, tout en facilitant la planification des transports et en identifiant les lignes nécessitant des améliorations de capacité.

Données ouvertes

Cela pourrait également aider les passagers à planifier leurs itinéraires plus efficacement, grâce à une application qui pourrait, par exemple, informer les passagers du meilleur itinéraire pour éviter les foules ou éviter un certain train encombré et prendre le prochain train.

Les données pourraient être fournies à des fabricants d’applications tiers via l’API Open Data de TfL .

«En comprenant mieux les modèles et les flux globaux, nous pouvons fournir de meilleures informations à nos clients et nous aider à planifier et exploiter notre réseau de transport de manière plus efficace pour tous.» a déclaré Lauren Sager Weinstein, responsable des données chez Transport for London.

Article original de Matthew Broersma publié sur Silicon.co.uk

Recent Posts

La démarche « green coding » d’AXA… au-delà du code

Engagé dans une démarche de communication sur son approche « green coding », AXA élargit…

3 heures ago

Loi SREN : le sort en est jeté pour les fournisseurs cloud

La loi SREN (sécuriser et réguler l'espace numérique) est promulguée. Sur le volet cloud, de…

22 heures ago

Le référentiel HDS s’imprègne de SecNumCloud

Mis à jour, le référentiel de certification HDS inclut une partie des exigences de souveraineté…

1 jour ago

SIEM : 6 fournisseurs dominent un marché qui se densifie

À un an et demi d'intervalle, les positions évoluent peu chez les « leaders »…

2 jours ago

Superalignment : quel est ce projet OpenAI abandonné par ses managers ?

Deux chercheurs de haut niveau, en charge du projet Superalignment, ont quitté OpenAI, quelques jours…

2 jours ago

Cybersécurité : Cyberark rachète Venafi

Le spécialiste israëlien de la gestion des identités Cyberark rachète Venafi, éditeur de solutions de…

2 jours ago