Pour gérer vos consentements :
Categories: MobilitéOS mobiles

Android 9.0 disponible officiellement sous le nom d’Android Pie

Google vient de rendre disponible la 9ème version d’Android baptisée officiellement Android Pie.

Cercle restreint initialement

Il est d’ores et déjà possible de l’installer en OTA (Over-The-Air) à condition de disposer d’un smartphone Pixel. Le code source est aussi disponible via le le projet Open Source Android (AOSP). Les appareils Nexus ne bénéficieront, eux, pas d’Android Pie.

Lors de la phase de bêta test, Android P était pourtant aussi disponible pour les modèles Sony Xperia XZ2, Xiaomi Mi Mix 2S, Nokia 7 Plus, Oppo R15 Pro, Vivo X21, OnePlus 6 et Essential PH-1.

Mais, la firme de Mountain View Google indique que ces appareils, ainsi que tous les appareils Android One éligibles, recevront Android Pie « d’ici la fin de l’automne« .

Android Pie succède à Android Oreo (mouture 8.0 lancée en août 2017).

L’IA à l’honneur

Sur le blog Android, Google explique « qu’Android 9 exploite la puissance de l’intelligence artificielle pour vous donner plus de votre téléphone. Maintenant, il est plus intelligent, plus rapide et s’adapte à votre utilisation ».

Android Pie inclut en effet des applications basées sur l’IA, dont « Adaptive Battery », qui désactive les applications lorsque vous en avez le moins besoin.

Il y a aussi les App Actions, fonction qui prédit ce que vous voulez faire en fonction de ce que vous faites sur votre téléphone à un moment donné.

On trouve aussi la luminosité adaptative, qui apprend comment ajuster vos paramètres de luminosité dans différentes situations d’éclairage et change automatiquement la luminosité de l’écran.

Un zeste d’iPhone X

Cette mouture supporte également les encoches – ces petites découpes sur les téléphones dotés d’écrans couvrant la plus grande partie du téléphone popularisées par l’iPhone X d’Apple.

Android Pie suit les traces de l’iPhone X en prenant en charge un style de navigation plus simple basé sur les glissers.

Google lancera dès cet automne les applications de bien-être numérique (« Digital Wellbeing ») promises lors de la conférence Google I / O. Ils incluent un tableau de bord qui montre quelles applications prennent le plus de temps et un minuteur qui vous permet de définir une limite pour chaque application.

(Crédit photo : @Google)

Recent Posts

Arm-NVIDIA : de la Chine aux USA, les barrières se dressent

Aux États-Unis, un nouvel obstacle se dresse face au projet de fusion Arm-NVIDIA. Quelles autres…

2 jours ago

Géolocalisation en entreprise : un suivi proportionné ?

Utilisés dans le cadre professionnel, smartphones et véhicules peuvent être géolocalisés par l'employeur. Qu'en pensent…

2 jours ago

Salesforce : avec Bret Taylor, Marc Benioff prépare sa succession

Promu co-CEO, Bret Taylor pilote avec Marc Benioff le prochain chapitre de Salesforce. Leurs mots…

2 jours ago

Data et cybersécurité : les métiers les plus mouvants du SI ?

Les métiers de la data et de la cybersécurité concentrent une part importante des évolutions…

2 jours ago

Teams Essentials : une réponse à la Commission européenne ?

Microsoft dégaine une offre qui permet d'accéder à Teams indépendamment de sa suite bureautique cloud.…

3 jours ago

« Convergences numériques 2022 » : le Cigref, Numeum et d’autres interpellent les présidentiables

Cigref, Numeum, Cinov, Afnum... L'industrie numérique française sert les rangs pour peser sur les programmes…

3 jours ago