Android en panne de croissance aux États-Unis

OS mobilesPoste de travailSmartphones
quiz silicon android 4 ans (crédit photo © Androgen)

Selon l’analyste Benedict Evans, si les ventes de smartphones Android sont constantes, elles ne progressent pas aux États-Unis. Contrairement à celles de l’iPhone.

Alors qu’Eric Schmidt voyait Android franchir bientôt le milliard de terminaux, le marché américain ne sera certainement pas son premier soutien.

L’analyste anglais Benedict Evans, expert en télécoms, médias et technologies, s’est amusé à comparer la progression d’Android face à celle de l’iPhone sur le marché américain des deux premiers opérateurs mobiles AT&T et Verizon, de mars 2011 à mars 2013.

Plus exactement, la comparaison porte entre le terminal d’Apple et le reste des plates-formes du marché, mais la domination d’Android sur ses concurrents autorise de négliger Windows Phone et Blackberry dans l’analyse, comme le souligne l’auteur.

Progression plate

Il en ressort que l’OS de Google connaît une progression quasiment plate de ses ventes chez les deux opérateurs cités. De même, contrairement à l’iPhone, les smartphones Android ne connaissent aucune vraie saisonnalité.

« Les lancements de téléphones “phares” Android semblent n’avoir aucun impact, note Benedict Evans. Ils peuvent prendre des parts de marché à d’autres Android, mais pas à l’iPhone et ne font pas augmenter les ventes globales. »

Ainsi, alors que les ventes d’Android chez Verizon et AT&T s’élèvent respectivement autour de 4 et 2 millions chaque mois, l’iPhone connaît des pointes à 6 et 8 millions d’unités. Mais avec des périodes plus creuses vers des planchers somme toute élevés de 2 et 3 millions de ventes mensuelles.

Des pointes ponctuées grâce aux lancements de nouveaux modèles d’iPhone. Lesquels, bizarrement, n’impactent nullement les ventes d’Android.

Android pourvoyeur de l’iPhone

« L’explication est qu’il y a une base stable du chiffre d’affaires qui va à Android, et dans une certaine mesure également à l’iPhone, totalement indépendante les lancements de produits, avance l’analyste. Ensuite, il y a une base de gens qui attendent pour acheter le nouvel iPhone. Et cette base s’agrandit chaque année, avec pour effet de conduire toute la croissance. »

Croissance visiblement absente chez Android sur ce marché, donc. Ce qui pourrait inciter les constructeurs de terminaux à revoir leurs investissements en la matière. Sans compter les utilisateurs de l’OS de Google, notamment les primo accédants à un smartphone, qui basculent ensuite dans l’univers Apple. Android pourvoyeur de l’iPhone ?


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 4 ans d’Android !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur