Android peine à franchir les 51 % du marché des smarphones aux États-Unis

OS mobilesPoste de travailSmartphones

Forts de leurs cinq bougies, iOS et l’iPhone continuent leur progression tandis que Windows Phone frémit et BlackBerry plonge.

ComScore Mobilens a publié ses statistiques sur les usages des smartphones aux États-Unis. Une étude trimestrielle basée sur les déclarations de plus de 30 000 utilisateurs de 13 ans et plus sur près de 110 millions d’Américains utilisant un smartphone.

Les terminaux Android dominent largement avec 50,9 % fin mai. Une petite progression de 0,8 point par rapport à février 2012, mais un recul notable, bien que minime, par rapport aux 51 % de mars. L’OS mobile de Google est probablement victime d’iOS qui, à travers l’iPhone, fête cette année ses 5 ans d’existence. Et 31,9 % du marché. En hausse, continue, de 1,7 point par rapport au trimestre précédent.

À noter également le soubresaut de Microsoft qui, avec Windows Phone/Mobile, franchit les 4 % contre 3,9 % de février. Une réaction anticipée à la présentation de Windows Phone 8 ?

Samsung tient le cap

L’ensemble de ces progressions, aussi modestes soient-elles pour certains, pénalise le reste des acteurs. RIM (Research in Motion) continue sa descente aux enfers : la présence des BlackBerry sur le sol américain passe de 13,4 % en février à 11,4 % en mai. Symbian se rapproche des 1 % (1,1 %) contre 1,5 % trois mois auparavant.

Du côté des constructeurs, Samsung tient le cap avec plus d’un quart (25,7 %) des terminaux vendus (25,6 % précédemment) devant LG (en recul de 0,3 point à 19,3 %) et Apple (15 %, +1,5 point). Motorola (-0,8 point à 12 %) et HTC (-0,2 point à 6,1 %) ferment la marche.

Crédit photo © Rido – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur