Pour gérer vos consentements :

Android occupe 85% du marché mondial des smartphones

Android poursuit sa conquête du marché. L’OS de Google qui équipe les appareils de Samsung, LG, HTC, Huawei et autres Sony Mobile notamment, occupe désormais 85% du marché des smartphones, selon les derniers calculs de Strategy Analytics. Soit près de 251 millions d’unités des 295,2 millions de smartphones vendus au deuxième trimestre. Un marché en hausse annuelle proche de 27% comme l’indiquait récemment IDC.

Blackberry dans les choux

Même sur un marché en croissance, l’adoption massive d’Android se fait logiquement au détriment des plates-formes concurrentes. A commencer par Blackberry qui voit sa présence sur le marché mondial passer de 2,4% au deuxième trimestre 2013 à 0,6% au 30 juin 2014. Ses ventes de terminaux mobiles sont tombées de 5,7 millions l’année dernière à 1,9 millions aujourd’hui.

L’offre Windows Phone, essentiellement servie par Nokia (officiellement Microsoft depuis avril 2014), n’est guère plus convaincante. Les parts de marché oscillent de 3,8% à 2,7% en un an pour des ventes qui ralentissent à 8 millions d’unités contre près de 9 millions au cours du deuxième trimestre 2013.

Seul Apple tire son épingle du jeu. Si la part d’iOS recule également à 11,9% du marché (contre 13,4% précédemment), ses ventes d’iPhone augmentent de 4 millions pour atteindre les 35,2 millions d’unités sur la période étudiée en 2014.

La croissance ralentit

Au-delà des qualités (discutables selon certains) de son OS, Android doit notamment son succès à la richesse de l’offre constructeur. Disponible gratuitement et en licence open source (à l’exception des services Google de plus en plus nombreux type Gmail, Maps, etc.) nombreux sont les fabricants à adopter la plate-forme et les opérateurs (qui peuvent y ajouter leur surcouche) à la distribuer. Laquelle permet d’attaquer les offres de haut comme d’entrée de gamme, notamment dans les pays émergents où la concurrence a plus de mal à s’imposer. « Les concurrents vont devoir proposer quelque chose de révolutionnaire pour renverser la position dominante d’Android sur le marché des smartphones, commente Strategy Analytics. L’avancée d’Apple dans les grands écrans du marché des phablets et l’expansion de Firefox sur les segment des smartphones ultra économique plus tard dans l’année sont les seules menaces crédibles pour contrer la croissance d’Android à ce jour. »

Notons cependant que le marché des smartphones ralentit. Sa croissance atteignait les 49% l’an dernier contre près de la moitié aujourd’hui. « Son plus faible taux depuis 5 ans », note le cabinet d’analyse. Un ralentissement dû à la maturité (saturation ?) des marchés occidentaux d’Europe et d’Amérique du Nord que la croissance de l’Afrique et l’Asie ne suffit pas à compenser pour conserver une rythme de développement annuel proche des 50%.


Lire également
Plus de 50% des apps populaires sur Android réutilisent du code faillible
Réinitialiser Android ne supprime pas les données personnelles
Quiz Silicon.fr – Les applications Android pour l’entreprise

Recent Posts

Arm-NVIDIA : de la Chine aux USA, les barrières se dressent

Aux États-Unis, un nouvel obstacle se dresse face au projet de fusion Arm-NVIDIA. Quelles autres…

2 jours ago

Géolocalisation en entreprise : un suivi proportionné ?

Utilisés dans le cadre professionnel, smartphones et véhicules peuvent être géolocalisés par l'employeur. Qu'en pensent…

2 jours ago

Salesforce : avec Bret Taylor, Marc Benioff prépare sa succession

Promu co-CEO, Bret Taylor pilote avec Marc Benioff le prochain chapitre de Salesforce. Leurs mots…

2 jours ago

Data et cybersécurité : les métiers les plus mouvants du SI ?

Les métiers de la data et de la cybersécurité concentrent une part importante des évolutions…

2 jours ago

Teams Essentials : une réponse à la Commission européenne ?

Microsoft dégaine une offre qui permet d'accéder à Teams indépendamment de sa suite bureautique cloud.…

2 jours ago

« Convergences numériques 2022 » : le Cigref, Numeum et d’autres interpellent les présidentiables

Cigref, Numeum, Cinov, Afnum... L'industrie numérique française sert les rangs pour peser sur les programmes…

3 jours ago