Android occupe désormais la moitié du marché mobile aux Etats-Unis

MobilitéOS mobilesPoste de travailSmartphones
photo christophe lagane

Android a franchi les 50 % du marché américain. Apple iOS progresse également. Aux dépens de RIM et Microsoft. Mauvais signe pour Nokia et sa stratégie Windows Phone.

Android règne maintenant en maître sur le marché nord-américain des terminaux mobiles. Selon ComScore MobiLens, l’OS mobile de Google occupe 50,1 % du marché. Un seuil franchi en février « pour la première fois de son histoire », note la société de mesure d’audience, qui appuie son étude sur un sondage réalisé auprès de 30 000 des 234 millions d’Américains de plus de 13 ans dotés d’un terminal mobile entre décembre et février. Un score qui confirme les mesures de Nielsen en début d’année.

En novembre 2011, Android occupait 46,9 % du marché des États-Unis. En un an, le petit robot vert a gagné 17 points. En face, iOS n’en reste pas moins vaillant avec 30,2 % des parts en novembre. À comparer avec les 28,7 % de novembre. Et 5 points de gagnés en un an. Si les deux acteurs dominants gagnent du terrain, c’est au détriment du reste de l’industrie. En un trimestre, RIM/BlackBerry perd 3,2 points à 13,4 % et Microsoft passe de 5,2 % en novembre 2011 à 3,9 % en février 2012. Signe que les utilisateurs qui abandonnent Windows Mobile ne migrent visiblement pas vers Windows Phone. Le lancement du Nokia Lumia 900 LTE par AT&T le 8 avril prochain avec un prix archi concurrentiel de 99,99 dollars inversera-t-il la tendance ? Le taux de Nokia Symbian, pour sa part, reste constant à 1,5 % du marché.

Nokia le grand absent

Côté constructeurs, Samsung s’impose sans réserve à 25,6 %. Constant par rapport au trimestre précédent. Le seul acteur, après Apple, à gagner du terrain est HTC. Le constructeur taïwanais passe de 5,9 % à 6,3 % du marché. Aux dépens de LG à 19,4 % (-1,1 point) et Motorola (12,8 % contre 13,7 % précédemment). Après un trimestre d’existence soutenu par des moyens marketing importants, Nokia et ses Lumia reste absent du tableau de ComScore. Mauvais signe.

L’adoption des smartphones augmente l’usage des services par les utilisateurs de terminaux mobiles. La navigation web et le téléchargement d’applications (donc leur usage) sont ceux qui progressent le plus avec respectivement 49,2 % (+4,8 points sur le trimestre) et 49,5 % (+4,6). Suit l’accès aux réseaux sociaux (36,1 % des utilisateurs, +3,1) à égalité avec l’écoute de musique (24,8 %, +3,1 également). ComScore ne précise pas s’il s’agit de musique en streaming, téléchargée depuis une plate-forme de vente ou locale. Les mobinautes sont néanmoins plus nombreux à jouer (32,3 %) et, sans surprise, à envoyer des SMS (74,8 %).


Voir aussi
Quiz ITespresso.fr – Avez-vous suivi les évolutions de l’iPhone ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur