Android va basculer vers le noyau Linux 3.8

LogicielsOS mobiles
Arrivée de Mageia 2.0, le dérivé communautaire de Mandriva Linux

Avec un noyau Linux 3.8, Android proposera un nouveau système de fichiers pour les cartes flash, une meilleure gestion de la mémoire vive et un support des processeurs ARM de dernière génération.

Google vient d’ouvrir un dépôt qui contient une version spécifique du noyau Linux 3.8 adaptée au système d’exploitation Android. Une annonce très importante pour cet OS mobile, car Linux 3.8 apporte une foule de nouveautés.

Il intègre par exemple le système de fichiers F2FS de Samsung, capable de tirer la quintessence des cartes SD et modules eMMC présents dans les smartphones et tablettes. Autre avancée, une meilleure gestion de la mémoire, qui peut mener à une forte baisse des besoins en RAM.

Enfin, le support du matériel est en progrès, avec l’intégration de pilotes open source pour les Tegra de Nvidia et – plus important encore – le support de l’Exynos 5 Quad de Samsung, une puce Cortex-A15 de nouvelle génération. Le processeur du futur Galaxy S4 ?

Bien d’autres nouveautés

Pour les autres avancées du noyau 3.8, vous pourrez vous référer à ce précédent article : « Linux 3.8 met l’accent sur les systèmes de fichiers ».

Il faudra également prendre en compte le fait que le kernel le plus récent livré avec Android est un 3.4 (dans Android 4.2). Il faut donc compter avec les nouveautés des noyaux 3.5, 3.6 et 3.7, dont certaines seront très utiles sous Android…

Notez que du fait d’une gestion différente des pilotes, le noyau Linux utilisé au sein d’Android n’est pas totalement identique à celui créé par la communauté. Google y apporte en effet plusieurs modifications, dont certaines sont assez profondes. Les deux branches tendent toutefois à se rapprocher au fil des versions.

Crédit photo : © Nik Frey – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les logiciels open source ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur