Animations JavaScript et gestion des données : Chrome 36, futur star des webmasters ?

Poste de travail
Sécurité, IE, Chrome, Flash, Java © Dino Osmic - Shutterstock

Le navigateur web Google Chrome 36 devrait ravir les développeurs. Il propose en effet des nouveautés en termes d’animations ou encore de data-binding.

Le navigateur web Google Chrome, utilisé par près d’un internaute sur deux dans le monde, est récemment passé en version 35 (voir « Plus de stabilité pour la version 35 de l’écosystème Chrome »).

Les développeurs de cette offre lèvent aujourd’hui le voile sur les nouveautés de son successeur, Chrome 36, actuellement disponible en version de test pour Windows, OS X, Linux, Android et Chrome OS.

Du neuf pour les développeurs

Première avancée, la présence de la fonction JavaScript element.animate(), qui permettra de créer des animations CSS de façon simple et efficace. Une technologie directement issue de l’API JavaScript Web Animations.

Autre ajout, la possibilité d’importer une page web (avec tous ses éléments : HTML, CSS et JavaScript) à l’intérieur d’une autre page web, et ce de façon sécurisée. Une solution de choix pour ceux construisant des widgets HTML.

L’arrivée de la fonction Object.observe() permettra de suivre les changements opérés sur un objet JavaScript. Une fonctionnalité très utile lorsque l’objet en question est relié à une source de données externe (data-binding).

Enfin, signalons le support du format de compression des polices de caractères introduit dans la spécification WOFF 2.0 (Web Open Font Format 2.0). Il permettra de réduire la taille des données à transférer d’environ 30 %.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Êtes-vous un champion du navigateur web Chrome ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur