Annuaires : Google pourrait s'emparer de Yell

Cloud

Le spécialistes anglais des pages jaunes est néanmoins un gros morceau, sa capitalisation atteint 3,2 milliards d’euros

Encore une fois, la rumeur insistante de rachat de Yell par Google refait surface. Yell est le spécialiste anglais des annuaires professionnels, son chiffre d’affaires a atteint 2 milliards de livres en 2007.

Les deux entreprises se connaissent bien. En 2005, Google et Yell signaient un partenariat qui permettait aux internautes anglais d’utiliser le moteur américain lorsqu’ils effectuent des recherches locales en ligne. Concrètement, le service de localisation de Google est associé aux recherches sur l’annuaire de Yell. Pour ce faire, Google a accès aux deux millions d’adresses professionnelles anglaises de Yell.

Un tel rachat aurait du sens pour Google qui cherche à diversifier ses sources de revenus. Surtout, Yell est un acteur mondial. En 2006, il s’offre TPI, les annuaires de Telefonica qui lui ouvrent les portes de l’Espagne et de l’Amérique Latine. L’éditeur britannique est également premier éditeur indépendant d’annuaires aux États-Unis.

Mais Yell est un gros morceau. Sa capitalisation boursière atteint 3,22 milliards d’euros, son résultat net dépasse les 210 millions de livres en 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur