Les Anonymous prennent fait et cause pour Charlie

Sécurité

L’attaque par DDoS contre le ministère de la Défense est arrêtée. Et les Anonymous promettent maintenant aux organisations proches des terroristes qui ont attaqué Charlie Hebdo une « réaction massive et frontale ».

Suite à l’attentat qui a décimé hier la rédaction de Charlie Hebdo, Operation GPII (Grands Projets Inutiles et Imposés), un groupe d’Anonymous, a expliqué sur Twitter avoir pris la décision d’arrêter « momentanément » les attaques par déni de service (DDoS) contre le site du ministère de la Défense. L’attaque, qui a notamment rendu le site du ministère indisponible quelques heures pendant la journée d’hier, avait été lancée, selon les hackers, pour venger la mort de Rémi Fraisse, tué le 25 octobre dernier lors des manifestations contre le barrage de Sivens.

Sur son fil Twitter, le groupe renvoie maintenant vers OpCharlieHebdo, nouveau compte de la galaxie Anonymous qui a publié sur Pastebin un communiqué adressé aux « ennemis de la liberté d’expression ». Et de lancer l’avertissement suivant à ces derniers : « Attendez-vous à une réaction massive et frontale de notre part car le combat pour la défense de ces libertés est la base même de notre mouvement ». Un message qui annonce des actions contre les sites des organisations islamistes et terroristes. Hier soir, le compte OpCharlieHebdo pointait un lien vers un journal algérien, Algérie 1, signalant que l’attentat contre le journal satirique a été revendiqué sur Twitter par un certain Abou Hamza se réclamant de l’Etat Islamique (EI).

A lire aussi :

Le site Defense.gouv se met à DDoS des Anonymous

crédit photo : © Rob Kints – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur